Liban

Une sollicitude toute naturelle

Billet
27/09/2019

Jacques Chirac est l’ami du Liban et des Libanais.Nous avons vécu et senti ce qui, pour d’autres, était peut-être un simple slogan. Nous, c’est ce petit groupe de correspondants libanais accrédités en France, représentant également de prestigieux médias arabes.

À chaque occasion et durant tout son mandat, son visage s’éclairait d’un sourire, d’un clin d’œil dès qu’il voyait l’un de nous, que ce soit parmi la foule des grandes réceptions, des conférences de presse de l’Élysée ou lors de ses voyages à l’étranger.

Il venait vers nous ou nous invitait d’un geste discret à l’approcher. Il nous reconnaissait de loin et nous appelait par nos prénoms, noms ou par le titre de notre journal. Il se sentait bien avec nous et ne manquait pas de nous le faire sentir.

« Où est donc passée Randa (Takieddine) ? Je n’ai pas vu Michel (Bounajm) », nous demandait-il. Il ne manquait pas de nous donner de précieuses infos au grand dam de ses conseillers ou, parfois, sous leur regard bienveillant…

Un de ses gestes d’amitié nous a valu un « Chirac à L’Orient-Le Jour » en première page, grâce à quelques phrases lancées, alors qu’il me tenait par le bras, sur une conférence à Helsinki où s’étaient réunis des représentants de pays donateurs, en prélude aux conférences « Paris I » et « Paris II ». C’était pour me dire que, contrairement à certaines informations de presse, l’aide internationale au Liban sera massive et que ses contacts à ce sujet sont plus qu’encourageants.

Je laisse à mes confrères le soin d’évoquer les mille et une facettes de l’affection de Jacques Chirac pour le Liban, me contentant de ces quelques lignes en signe d’hommage au grand président qu’il fut.


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA VERITE

CHIRAC FUT PROBABLEMENT LE PLUS GRAND PRESIDENT DE LA FRANCE APRES L'ERE DE CHARLES DE GAULLE


UN PRESIDENT PRES DE SON PEUPLE ET AIME PAR PRESQUE TOUS, MEME SES ENNEMIS

UN PRESIDENT QUI A SOUFFERT DE LA TRAITRISE DE SES PLUS PROCHES MAIS QUI A SURMONTE CELA

UN PRESIDENT TRES GRAND AMI DU LIBAN .IL A TOUT FAIT POUR LE SAUVER MAIS MALGRE TOUTES LES AIDES DONNEES, LES POLITICIENS N'ONT RIEN FAIT POUR FAIRE LES CHANGEMENTS PROMIS ET NECESSAIRES

HEURUESEMENT QUE LE PRESIDENT MACRON CONNAIT LE SUJET ET DEMANDE L'ACCOMPLISSEMENT DES REFORMES AVANT DE DONNER UNE PIASTRE A CE LIBAN GANGRENNE PAR LA CORRUPTION DE LA MAJORITE DE SES POLITICIENS

Honneur et Patrie

La mort met fin à toutes les niaiseries.

ON DIT QUOI ?

Vous savez , à moi , Jacques m'a même giflé , une gifle retentissante , j'en garde encore les traces sur ma joue.

looolllll...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants