X

Dernières Infos

Macron va discuter des tensions au Moyen-Orient avec l'émir du Qatar et Hariri

AFP
18/09/2019

Le président français Emmanuel Macron s'entretiendra des tensions au Moyen-Orient avec l'émir du Qatar Tamim ben Hamad Al-Thani jeudi et avec le Premier ministre libanais Saad Hariri vendredi, ont annoncé mercredi ses services.

L'émir qatari, déjà reçu à Paris en juillet 2018, aura un entretien puis un déjeuner de travail avec le président. Ils discuteront de la situation régionale, qui s'est de nouveau tendue après les attaques d'installations pétrolières en Arabie saoudite samedi, mais aussi de la coopération bilatérale étroite entre le richissime émirat et la France.

Le Qatar est notamment propriétaire du PSG, le club de football parisien, et l'émir devrait assister, selon des médias, au match de Ligue des champions face au Real Madrid mercredi soir.

Paris et Doha suivent de près la montée des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis ces derniers mois. Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi un durcissement "substantiel" des sanctions contre Téhéran, à qui Washington impute la responsabilité des attaques de samedi en Arabie saoudite.

Le Qatar entretient des relations difficiles avec l'Arabie et ses voisins du Golfe, qui le soumettent à un blocus depuis plus de deux ans.

Emmanuel Macron a "fermement condamné" les attaques de samedi, au cours d'un entretien mardi avec le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammad ben Salmane. Il lui a annoncé que Paris allait envoyer des experts pour "faire toute la lumière" sur ces attaques perpétrées à l'aide de drones, selon la présidence française.

Ce dossier sera également au menu de l'entretien vendredi matin avec Saad Hariri, qu'Emmanuel Macron a déjà reçu à plusieurs reprises, notamment après la crise de novembre 2017 lorsque le Premier ministre libanais avait annoncé sa démission depuis Riyad. L'Arabie saoudite avait alors été accusée d'avoir forcé M. Hariri à quitter ses fonctions et de l'avoir retenu contre son gré. L'affaire avait été dénouée à la suite d'une intervention de la France et M. Hariri avait finalement renoncé à démissionner.

Le président français devrait lui confirmer son intention de se rendre à Beyrouth en 2020 à l'occasion du centenaire de l'Etat du Liban. Il lui réaffirmera également le soutien de Paris à la force de maintien de paix de l'ONU dans le sud du Liban (Finul), à laquelle participent quelque 800 soldats français, selon la présidence.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants