Liban

Décision du TSL : Geagea réclame aux autorités "un minimum de crédibilité et de sérieux"

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea. Photo Ani

Le chef des Forces libanaises Samir Geagea a appelé mardi les autorités libanaises à traiter avec "un minimum de crédibilité et de sérieux" la décision prise la veille par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) d'émettre un mandat d'arrêt à l'encontre de Salim Ayache, membre présumé du Hezbollah, accusé notamment d’avoir été à la tête de l’équipe qui a perpétré l'attentat au camion piégé qui a coûté la vie à l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005. 

"Certains prennent à la légère les décisions du TSL, mais ce n'est pas la justice de Rustom Ghazalé (ancien chef des SR syriens au Liban), le TSL a un degré de crédibilité acceptable", a indiqué M. Geagea à l'issue d'une réunion hebdomadaire de son groupe parlementaire. "Cinquante États participent au TSL, ce n'est pas à prendre à la légère. Les autorités libanaises sont tenues d'agir avec un minimum de crédibilité et de sérieux", a-t-il ajouté.

Salim Ayache est aussi accusé d'être responsable de l'assassinat de l'ex-chef du Parti communiste libanais, Georges Haoui, le 21 juin 2005, dans un attentat à la voiture piégée près de son domicile dans le quartier résidentiel de Wata Mousseitbé, et des attentats contre Marwan Hamadé, le 1er octobre 2004 à Beyrouth, et l'ancien ministre Élias Murr dans la région d'Antélias, le 12 juillet 2005.

Par ailleurs, concernant le budget de 2020, le chef des FL a fait savoir que son parti "fera tout son possible pour élaborer le meilleur budget possible, afin qu'il ne soit pas une copie du budget de 2019". "Sinon nous nous y opposerons", a-t-il souligné.

M. Geagea a enfin dénoncé l'attaque perpétrée samedi contre des installations pétrolières en Arabie saoudite. "Le peuple saoudien est toujours à nos côtés dans toutes les difficultés. A partir de là, nous exprimons à l'Arabie notre solidarité. L'attaque a touché l'ensemble de l'économie du royaume", a-t-il dit.


Le chef des Forces libanaises Samir Geagea a appelé mardi les autorités libanaises à traiter avec "un minimum de crédibilité et de sérieux" la décision prise la veille par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) d'émettre un mandat d'arrêt à l'encontre de Salim Ayache, membre présumé du Hezbollah, accusé notamment d’avoir été à la tête de l’équipe qui a perpétré...