X

Dernières Infos

Raids à Gaza : un homme veut poursuivre Benny Gantz en justice aux Pays-Bas



AFP
17/09/2019

Un tribunal néerlandais a entendu mardi les arguments préliminaires dans une affaire portée par un ressortissant palestino-néerlandais, qui tient pour responsable le candidat au poste de Premier ministre d'Israël, Benny Gantz, de la mort de ses proches, tués dans un raid aérien à Gaza en 2014. Ismail Ziada a demandé devant le tribunal de La Haye l'ouverture d'une affaire en vue d'un procès pour crimes de guerre contre Benny Gantz et un autre ancien dirigeant militaire, arguant qu'il lui était impossible d'obtenir justice en Israël.

Les Israéliens votent mardi lors de législatives âprement disputées opposant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis une décennie, à l'ancien chef de l'armée Benny Gantz, cinq mois après un premier duel sans issue.

Benny Gantz, 60 ans, était le chef de l'Etat-major des forces israéliennes au moment d'un raid aérien sur la bande de Gaza en 2014 dans le cadre de l'opération "Bordure protectrice", lors de laquelle Ismail Ziada a perdu six de ses proches, selon ses dires. Le deuxième homme accusé par M. Ziada est le général Amir Eshel, 60 ans, ancien chef de l'aviation israélienne.
Suite à l'audience préliminaire de mardi, le tribunal de La Haye doit désormais décider s'il est compétent pour juger l'affaire. Sa décision peut prendre plusieurs mois. Selon l'avocate de M. Ziada, Liesbeth Zegveld, l'affaire peut être instruite en vertu de la loi néerlandaise, qui dispose d'une compétence universelle en matière civile pour les citoyens qui ne peuvent obtenir justice pour des crimes de guerre commis ailleurs.

"Je cherche à obtenir justice", a déclaré M. Ziada devant les juges, affirmant qu'il lui était impossible d'obtenir un procès équitable en Israël, où la justice "discrimine les Palestiniens qui cherchent à ce que des responsabilités soient établis pour les crimes de guerre", a-t-il déclaré. 

"Ce n'est pas à un tribunal néerlandais de juger les actions militaires d'Israël, tout comme ce n'est pas à un tribunal israélien de juger les actions militaires néerlandaises", a déclaré la défense de Benny Gantz et d'Amir Eshel, tous deux absents.

L'opération "Bordure protectrice" a fait 2.251 morts du côté palestinien, pour la plupart des civils, et 74 du côté israélien, dont beaucoup de soldats.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants