X

Dernières Infos

Syrie: premiers raids russes sur le nord-ouest depuis l'annonce d'un cessez-le-feu


AFP
10/09/2019

Des avions russes ont mené mardi deux frappes visant des groupes jihadistes dans le nord-ouest de la Syrie, premiers bombardements aériens sur la région depuis l'annonce par Moscou d'un cessez-le-feu il y a 10 jours, a indiqué l'Observatoire syrien des droits humains (OSDH).

Par ailleurs, un civil a été tué selon l'OSDH dans des tirs d'artillerie du régime syrien sur un village du sud de la province d'Idleb, région dominée par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l'ex-branche d'El-Qaëda.

Cette province et des secteurs adjacents font l'objet depuis le 31 août d'un fragile cessez-le-feu annoncé par Moscou, après quatre mois de bombardements du régime et de son allié russe qui ont tué plus de 960 civils d'après l'OSDH.

Les frappes aériennes avaient été suspendues depuis, même si sur le terrain le cessez-le-feu était régulièrement violé par des tirs d'artillerie.

"Des avions russes ont mené deux frappes sur des positions de groupes jihadistes dans la région de Kabani dans le nord-est de la province de Lattaquié, à la lisière de celle d'Idleb", a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Le secteur visé abrite divers groupes jihadistes dont HTS et le Parti islamique du Turkestan, selon l'OSDH.

M. Abdel Rahmane n'a pas été en mesure de préciser si cela signifiait "la fin de la trêve en vigueur" ou s'il s'agissait de frappes ponctuelles.

Fin avril, le régime Assad, appuyé par l'aviation de Moscou, avait intensifié les raids aériens contre la province d'Idleb et les secteurs adjacents dans les provinces de Hama, Lattaquié et Alep, dominés par HTS.

Le 8 août, il a lancé une offensive au sol et a repris de nombreuses localités, bien souvent vidées de leurs habitants qui ont fui les violences.

Le quotidien pro-étatique al-Watan avait récemment prévenu que le cessez-le-feu du 31 août ne devait durer que huit jours, avec pour objectif de laisser une chance aux jihadistes de céder des secteurs du sud d'Idleb, où passent une autoroute stratégique reliant la capitale Damas à la grande ville septentrionale d'Alep.

Avant d'interrompre son offensive, le pouvoir de Damas semblait avoir dans son viseur la grande ville de Maaret al-Noomane, située sur cette autoroute.

Déclenchée en 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie, la guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts.

Le régime Assad a reconquis environ 60% du territoire avec l'appui militaire de Moscou, de l'Iran et du Hezbollah. Outre Idleb, les vastes régions aux mains des forces kurdes lui échappent dans l'est du pays.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Collabos ou résistants ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants