X

Dernières Infos

G7: les "premières dames" découvrent le village du piment basque

AFP
25/08/2019

Emmenées par Brigitte Macron, les "premières dames" des dirigeants participant au sommet du G7 de Biarritz (sud-ouest) sont allées dimanche à la découverte de la culture basque dans le pittoresque village d'Espelette, réputé pour son piment.

Loin de l'ambiance studieuse du sommet, six épouses de chefs d'Etat ou de gouvernement, dont Melania Trump, ont assisté à une démonstration de pelote basque et à un concert de chants basques avant de rencontrer des habitants et des commerçants dans les rues d'Espelette, à une trentaine de km de Biarritz, a constaté un photographe de l'AFP.

Elles se sont ensuite rendues à Cambo-les-Bains pour y être accueillies par l'Aurresku, une danse traditionnelle, avant de visiter le musée Edmond Rostand, l'auteur de la pièce de théâtre "Cyrano de Bergerac".

Il s'agissait, pour Brigitte Macron, de faire découvrir à ses hôtes "la culture et le patrimoine basques" et "les initiatives locales en matière de protection des océans", a indiqué son entourage.

Outre Melania Trump, étaient présentes Akie Abe, l'épouse du Japonais Shinzo Abe, Cecilia Morel, celle du Chilien Sebastian Piñera, Jenny Morrison, l'épouse du Premier ministre australien Scott Morrison, ainsi que les femmes de Donald Tusk, le président du Conseil européen et de David Malpass, président de la Banque Mondiale.

Lundi, les Premières dames assisteront depuis la plage de Biarritz à des démonstrations de surf et des exercices de sauvetage en mer. Elles rencontreront des associations actives dans la protection des océans, un des thèmes du sommet.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants