Dernières Infos

Un avion officiel iranien atterrit à Biarritz où se tient le G7

AFP
25/08/2019

Un avion officiel iranien s'est posé dimanche à 14h13 (12H13 GMT) sur l'aéroport de Biarritz, dans le Sud-Ouest de la France, qui accueille le sommet du G7 où la crise du nucléaire iranien est largement débattue, selon le site de suivi du trafic aérien Flightradar24.

D'après l'historique de l'appareil fourni par le site, cet avion s'est rendu ces derniers jours dans les capitales européennes visitées par le ministre iranien des Affaires étrangères Mohamamd Javad Zarif. Son éventuelle présence à Biarritz serait un coup de tonnerre.

Vendredi, jour où M. Zarif était à Paris pour rencontrer Emmanuel Macron, l'avion a fait la liaison Paris-Téhéran, avant de faire Téhéran-Biarritz dimanche. Plus tôt dans la semaine, il était dans les capitales scandinaves où se trouvait le ministre iranien.

Aucune source interrogée par l'AFP ne confirmait ou même commentait l'arrivée de cet avion à Biarritz.

Le dossier explosif du nucléaire iranien est un des principaux points du sommet du G7, qui réunit plusieurs des acteurs de cette crise: les pays européens et le Japon, signataires de l'accord de 2015 encadrant les activités nucléaires de Téhéran, et les Etats-Unis qui ont dénoncé cet accord et infligé des sanctions économiques à l'Iran, provoquant une escalade de la tension dans cette région particulièrement inflammable.

Le président américain Donald Trump et les dirigeants européens continuaient dimanche de diverger sur ce point.

Après en avoir discuté longuement samedi soir lors d'un dîner informel avec ses partenaires, le président français a cru pouvoir annoncer avoir obtenu l'accord de tous -- donc Donald Trump compris -- pour parler à l'Iran d'une même voix. Mais le président américain a quelques heures plus tard démenti que les pays du G7 se soient mis d'accord sur un message commun à transmettre à l'Iran.

"Je n'ai pas discuté de cela", a-t-il dit en réponse à des journalistes. Peu après, le président français s'est adressé à la presse pour tenter à nouveau d'aplanir les dissensions avec les Etats-Unis.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants