Rechercher
Rechercher

Initiative

« Si vous avez interdit à un groupe de chanter, 20 autres groupes chanteront »

Un collectif réuni sous l’intitulé « La voix de la musique est plus forte » a annoncé hier qu’un spectacle gratuit en signe de soutien à Mashrou’ Leila se tiendrait le 9 août (jour du concert du groupe libanais à Byblos qui a été annulé), dans la salle The Palace, au centre Aresco à Hamra, avec la participation de nombreux artistes.

« Il y a deux semaines, un groupe de musique libanais a été victime d’une campagne qui a réussi à les faire convoquer par les services de sécurité et à les entraîner dans quelque chose qui ressemble à un tribunal présidé par un évêque (…). Cette campagne a réussi à empêcher la tenue d’un concert par l’arme de la violence et la menace d’une effusion de sang », a déclaré l’activiste Joumana Talhouk.

« Nous avons décidé d’organiser un concert pour dire : “Si vous avez interdit à un groupe de chanter, il y a 20 autres groupes qui chanteront; si vous avez interdit un spectacle, il y a 20 lieux que nous transformerons en lieux de liberté et de diversité ; si vous avez peur de la diversité, nous n’avons pas peur et nous ne nous cacherons pas.” » « Ce concert est pour la liberté, pour dire que le son de la musique est plus fort », a-t-elle ajouté.

« L’objectif principal est de rassembler différents artistes qui ont des publics différents », a de son côté expliqué Roy Dib, l’un des artistes du prix OLJ-SGBL Génération Orient, saison 3. Il a ensuite énuméré les artistes qui participeront au concert, notamment : Ziad Sahhab, Ramy Boutros, Sandy Chamoun, Khansa, Mayssa Jallad, Chyno, Frida Chahlaoui, Blu Fiefer (chanteuse parmi la sélection Génération Orient, saison 1) et Vladimir Kurumilian.

Parmi les groupes qui participeront au spectacle qui sera présenté par Nada Bou Farhat et Badih Abou Chacra : The Great Departed, Gizmo et Blackyum.

Des comédiens stand-up seront également du spectacle, parmi lesquels Shaden (lauréate du premier prix OLJ-SGBL Génération Orient, saison 3), Wissam Kamal, Michelle et Noëlle Kesserwany, Nour Hajjar, Chadi Abi Chacra ainsi que l’acteur Ziad Itani entre autres.

Rania Barghout, propriétaire du théâtre The Palace, a également pris la parole. « Nous avons ouvert ce théâtre pour la diversité. On nous a demandé si nous avions peur, non, nous n’avons pas peur, nous soutenons tout mouvement, toute personne qui ont une pensée et une appartenance libres, quelle que soit leur religion. »

La semaine dernière, le Festival international de Byblos a été contraint d’annuler le concert, prévu le 9 août, du groupe de rock alternatif libanais Mashrou’ Leila, accusé d’atteinte aux valeurs et symboles chrétiens, et victime d’une campagne de menaces et d’incitations à la violence.

La polémique avait éclaté il y a deux semaines sur les réseaux sociaux en raison d’une atteinte présumée à la religion chrétienne due à une photo représentant une icône de la Vierge dont le visage a été remplacé par celui de la chanteuse Madonna, accolée à un article partagé par le chanteur du groupe, Hamed Sinno, en 2015. Deux des titres du groupe sont également pointés du doigt. Sur un plan plus implicite, l’homosexualité affichée du chanteur semble également déranger.


Un collectif réuni sous l’intitulé « La voix de la musique est plus forte » a annoncé hier qu’un spectacle gratuit en signe de soutien à Mashrou’ Leila se tiendrait le 9 août (jour du concert du groupe libanais à Byblos qui a été annulé), dans la salle The Palace, au centre Aresco à Hamra, avec la participation de nombreux artistes.

« Il y a deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)