X

Liban

Tony Frangié accuse « des gens de l’ombre » d’avoir provoqué la crise des déchets à Zghorta

Polémique
OLJ
15/07/2019

Tony Frangié, député de Zghorta et fils du chef des Marada, a accusé hier « des gens de l’ombre » d’avoir sciemment provoqué la crise des déchets dans le Nord. Lors d’une conférence de presse donnée à Ehden, il a fait part de ses soupçons qu’une manœuvre politique soit dirigée contre Zghorta et contre les Marada, à travers le dossier écologique. « La crise des déchets dans le Nord est provoquée, a-t-il dénoncé. Et on cherche à porter politiquement atteinte aux localités du Nord, à travers le dossier écologique. » « Tout le monde sait que des gens de l’ombre (opèrent). Nous les dénoncerons très bientôt à l’opinion publique », a-t-il affirmé.

Dans ce cadre, le jeune député a invité le ministère de l’Environnement à ne pas interférer dans la crise des déchets du Nord. « Une crise que le ministère (dont le titulaire est un aouniste) a contribué à aggraver », a-t-il précisé, menaçant les autorités d’une « escalade ». « Nous ne nous tairons pas face à cette atteinte à la sécurité sanitaire de la population », a martelé M. Frangié, faisant part de son intention de « réagir, dans le respect de la loi, contre quiconque porterait atteinte à la santé de la population et aux présidents de municipalités ».

La réaction du député de Zghorta vient en réponse à la fermeture soudaine de la décharge sauvage de Adwé, au Liban-Nord. Une fermeture qu’il a qualifiée « d’improvisée », car « elle a été décidée à l’issue de la visite du ministre de l’Environnement, sans autre alternative », a-t-il indiqué. « Nos rues sont envahies d’ordures, alors que la saison estivale commence tout juste », a dénoncé M. Frangié, invitant à la « réouverture provisoire de la décharge de Adwé dans le respect de certaines normes environnementales ». « Cette solution serait provisoire dans l’attente d’un plan national pour les déchets, a-t-il souligné. Car nous sommes dans une situation d’urgence environnementale sur l’ensemble du territoire. » Et d’inviter les autorités à faire leur devoir et envisager une solution durable à la crise des déchets.

La conférence de presse de Tony Frangié a vu la présence notamment du ministre des Transports et des Travaux publics, Youssef Fenianos, du député Estephan Doueihy, du président de la fédération des municipalités de Zghorta, Zeenny Kheir, et du président de la municipalité de Zghorta-Ehden, Antonio Frangié.


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants