X

Dernières Infos

Libye : un "mercenaire" américain détenu par les pro-Haftar extradé

AFP
26/06/2019

Les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'Est libyen, ont annoncé mercredi avoir remis aux Etats-Unis un pilote américain arrêté début mai et présenté comme un "mercenaire" recruté par le camp rival.

Le 7 mai, les troupes pro-Haftar avaient indiqué avoir abattu un avion de chasse, un Mirage F1, appartenant aux forces du Gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, à 70 km au sud de Tripoli.

Elles avaient publié plus tard une vidéo du pilote qui y affirmait être originaire "du Portugal".

Mais le porte-parole des troupes pro-Haftar, Ahmad al-Mesmari, a affirmé mercredi que le pilote a avoué plus tard être de nationalité américaine.

"Il a été remis à son pays (les Etats-Unis, ndlr) conformément aux accords de coopération dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré M. Mesmari au cours d'une conférence de presse.

Ce "mercenaire" s'appelle Jamie Sponaugle, et a 31 ans, a-t-il affirmé.

Il a été recruté aux Etats-Unis avant de se rendre en Turquie puis à Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, selon M. Mesmari.

Le maréchal Haftar mène depuis le 4 avril une offensive pour s'emparer de Tripoli, mais ses forces piétinent depuis près de trois mois aux portes de la capitale, barrées par les forces loyales au GNA basé à Tripoli. Des combats se déroulent quotidiennement dans la banlieue sud de la capitale et au sud de la ville.

Les deux camps s'accusent mutuellement de recourir à des mercenaires étrangers et de bénéficier du soutien militaire de puissances étrangères.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants