Dernières Infos

Veto sur les activités de l'avionneur suisse Pilatus en Arabie saoudite et aux Emirats

AFP
26/06/2019

Le gouvernement suisse a interdit mercredi toutes les activités de l'avionneur helvétique Pilatus en Arabie saoudite et dans les Emirats arabes unis qui s'apparentent, selon lui, à un soutien logistique aux forces armées de ces pays.

L'Arabie saoudite intervient militairement au Yémen depuis 2015, à la tête d'une coalition de plusieurs pays, dont les Emirats arabes unis, en soutien aux forces pro-gouvernementales opposées aux rebelles houthis soutenus par l'Iran.

En 2017, Pilatus a conclu un contrat de maintenance pendant 5 ans pour la flotte de 55 appareils PC-21 livrés aux Forces aériennes saoudiennes. Les Emirats ont également acheté 25 PC-21 utilisés pour l'entrainement de leurs pilotes.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères (DFAE) a indiqué avoir découvert que ces "prestations de support (...) comportent notamment l'assistance technique, la gestion des pièces de rechange ainsi que la résolution de problèmes rencontrés avec l'avion Pilatus PC-21 et des simulateurs".

"Ce type de prestations constitue de fait un appui logistique aux forces armées et est dès lors soumis à l'obligation de déclarer une activité, conformément à la loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l'étranger", a poursuivi le DFAE.

Le ministère a souligné que ces prestations "ne sont pas compatibles avec les objectifs de politique étrangère que s'est fixés la Confédération et qu'en conséquence, "une interdiction de fournir ces prestations a dès lors été prononcée".

Pilatus dispose d'un délai de 90 jours pour se retirer de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants