X

Dernières Infos

Conférence de Bahreïn: Abbas rejette le plan économique américain


AFP
22/06/2019

Le président palestinien Mahmoud Abbas a de nouveau rejeté samedi toute participation à la conférence à Bahreïn sur le volet économique du futur plan américain pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

La réaction de M. Abbas intervient peu après l'annonce par Washington de détails sur ce plan promis de longue date et qui devrait inclure plus tard un volet politique selon des responsables américains.

Sa partie économique sera présentée dans son ensemble lors d'une conférence mardi et mercredi à Manama, emmenée par le gendre et conseiller du président américain, Jared Kushner.

Mais l'Autorité palestinienne boycotte cette conférence intitulée "De la paix à la prospérité", estimant que l'administration Trump, qui affiche son soutien à Israël, cherche à acheter les Palestiniens et à les priver d'un Etat indépendant.

Le président Abbas a réitéré cette position samedi devant le comité central du Fatah. Dans un communiqué, il a estimé que "la situation économique ne doit pas être discutée avant qu'il y ait une discussion de la situation politique, et tant qu'il n'y a pas de discussion de la situation politique, nous ne parlerons d'aucune situation économique".

Une conseillère de Mahmoud Abbas, Hanane Achraoui, a elle aussi rejeté samedi dans un message sur Twitter les premiers détails du plan de paix, peu de temps après leur publication par la Maison Blanche.

"Commencez par lever le siège de Gaza, par arrêter le vol par Israël de notre terre, de nos ressources et de notre argent, donnez-nous la liberté de mouvement et le contrôle sur nos frontières, notre espace aérien, nos eaux territoriales (...) et ensuite regardez-nous construire une économie dynamique et prospère en tant que peuple libre et souverain", avait-elle écrit.

Les Etats-Unis ont donné samedi pour la première fois des détails sur leur plan de paix, indiquant qu'il visait à lever plus de 50 milliards de dollars pour les Palestiniens et à doubler leur produit intérieur brut (PIB) en une décennie.

L'administration de Donald Trump a précisé que l'initiative allait tenter de réformer l'économie palestinienne et de la lier à ses voisins, afin de lever d'énormes investissements internationaux.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants