Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

France: "On n'a pas vu venir" la crise des "gilets jaunes", reconnaît Brigitte Macron

Brigitte et Emmanuel Macron. Photo LUDOVIC MARIN / AFP

L'épouse du président français Brigitte Macron a reconnu que l'entourage du chef de l'Etat n'avait "pas vu venir" la crise des "gilets jaunes", ces manifestants en fronde depuis des mois contre la politique sociale et fiscale du gouvernement.

"On ne l'a pas vu venir" mais "je ne pense pas qu'il (Emmanuel Macron) l'ait minimisée", a-t-elle déclaré dans un entretien à la radio RTL.

"J'ai eu peur pour la France. On n'arrive à rien par la violence, ce n'est pas comme ça qu'on avance", a-t-elle estimé.

Lancé mi-novembre, le mouvement des "gilets jaunes", né sur les réseaux sociaux, organise tous les samedis depuis cette date des manifestations dans toute la France, qui ont parfois été marquées par des violences spectaculaires. La mobilisation s'est toutefois étiolée au fil des mois.

Innterrogée sur "les petites phrases" lancées par son mari, qui ont souvent choqué - le "pognon de dingue" versé en aides sociales, les "gens qui ne sont rien", les Français qualifiés de "gaulois réfractaires" - son épouse a répondu: "On n'est pas toujours maître de ses mots".

"Les petites phrases, il n'y en a plus, il pensait qu'il fallait être très naturel, donc parfois quand on est très naturel, on peut blesser et il l'a réalisé a posteriori", a-t-elle expliqué.


L'épouse du président français Brigitte Macron a reconnu que l'entourage du chef de l'Etat n'avait "pas vu venir" la crise des "gilets jaunes", ces manifestants en fronde depuis des mois contre la politique sociale et fiscale du gouvernement."On ne l'a pas vu venir" mais "je ne pense pas qu'il (Emmanuel Macron) l'ait minimisée", a-t-elle déclaré dans un entretien à la radio RTL.
"J'ai...