X

Dernières Infos

Contrebande frontalière : Samy Gemayel interpelle le ministre des Finances

Liban
OLJ
20/06/2019

Le chef du parti Kataëb, le député Samy Gemayel, a interpellé jeudi le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, au sujet de la contrebande frontalière entre le Liban et la Syrie, appelant les autorités à agir contre ce phénomène afin de renflouer les caisses de l'Etat.

Mercredi, le ministre des Finances avait évoqué l'existence de plus d'une centaine de passage frontaliers illégaux qui servent notamment à la contrebande. "Il y a 124 passages illégaux, et comble de l'insolence, certains ont été baptisés du nom des produits qui y transitent, ou de ceux de certaines personnes. Ceci est une preuve de l'incapacité de l'Etat à assumer ses responsabilités", avait-il dit. 



Samy Gemayel a répondu aujourd'hui au ministre des Finances : "Dès le départ nous avions dit que la principale solution pour réduire le déficit sans augmenter les taxes dont s'acquittent les Libanais est de mettre un terme à la contrebande frontalière, maritime et terrestre, ainsi que la lutte contre l'évasion fiscale en renforçant les organismes de contrôle (...). Mais la question principale est : Que comptez-vous faire?".



En avril, le chef de l'Etat, Michel Aoun, avait appelé les ministères concernés à prendre les mesures nécessaires pour contrôler la contrebande de biens et le passage illégal de personnes à travers la frontière, ainsi que la main-d’œuvre non autorisée.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants