X

Scan TV

Majida el-Roumi, la femme derrière l’artiste

SCAN TV
08/06/2019

En 2013, la France venait de rendre hommage à la grande chanteuse Majida el-Roumi en lui accordant les insignes d’officier dans l’ordre des Arts et des Lettres, une distinction qui lui a été remise par l’ambassadeur de France à l’époque, Patrice Paoli. Pour l’ambassadeur français et les Libanais, cette « merveilleuse interprète de la musique arabe, incarnation de l’idéal patriotique libanais, est une ambassadrice résolue de la paix ».

Par son talent, sa sensibilité et sa conviction, elle a su forger une œuvre qui contribue à rapprocher les cultures, comme l’a si bien dit à l’occasion M. Paoli. Sa grâce et son élégance naturelles ont « conquis les Libanais – et pas seulement les Libanais ! – qui n’ont cessé de voir en elle une immense artiste, déterminée à faire triompher le vivre-ensemble ». Fille de Halim el-Roumi, musicien et compositeur à succès, qui a notamment découvert la célèbre chanteuse Feyrouz, elle conquiert le jury de l’émission Studio el-Fan, en 1974, et remporte la médaille d’or.

Depuis, la grande artiste que vous allez découvrir dans un documentaire ce soir est devenue au fil des années une femme, une épouse et une mère, mais surtout une grande dame engagée avec détermination en faveur de la paix, défenderesse sans relâche de l’idée d’un Liban souverain et indépendant. Elle a su maintenir sa chanson au-dessus des clivages politiques et communautaires, malgré toutes les tentations et les conflits qui ont meurtri le Liban. Cette femme dont le mariage n’a pas été de tout repos a été, par ailleurs, ambassadrice de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Elle s’est produite à d’innombrables reprises pour lever des fonds au service d’ONG internationales et au profit d’associations caritatives arabes œuvrant à chaque fois que l’occasion s’y prête en faveur des plus défavorisés.

Ce soir vous aurez le plaisir de redécouvrir Majida el-Roumi comme vous ne l’avez jamais fait auparavant ! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la femme, l’épouse, la mère, derrière l’image de diva libanaise et internationale, vous le découvrirez dans l’émission spéciale Bi kell fakher Majida el-Roumi. Sortant de sa réserve habituelle, l’artiste se confie à Elsa Yazbeck Charabati, productrice exécutive et présentatrice de l’émission, pour raconter ses débuts, son parcours impressionnant et dévoiler des histoires inédites sans se départir de son calme habituel. La caméra de Bi kell fakher suivra la star dans les coulisses de ses multiples concerts au Liban et à l’étranger jusqu’à son cocon familial. La vedette racontera à sa façon distinguée et avec pudeur sa vie privée. Tantôt discrète, tantôt espiègle avec un brin de malice, elle partagera avec son public ses souvenirs les plus intimes. Sa constante : une foi profonde en Dieu, sa vocation artistique et son Liban.

Le contenu est d’autant plus dense, les images d’autant plus riches, que l’équipe de tournage dirigée par le réalisateur Charbel Youssef a patiemment suivi la diva pendant trois ans !

« Je suis très flattée par la confiance que Majida el-Roumi a placée en moi et en mon équipe en nous ouvrant grandes les portes de ses coulisses à quelques secondes du début des concerts, celles de sa maison familiale et celles de son cœur ! » explique Elsa Yazbeck Charabati. « De nature réservée et évoluant en marge de la vie extravagante des stars, ça n’est pas chose facile pour elle que de se confier devant les caméras », reprend la journaliste. « Faire ressortir son côté naturel et si touchant n’a pas été une sinécure, mais je pense que la mission a été accomplie avec succès grâce à un travail de longue haleine. C’est en tout cas au téléspectateur de juger », conclut Mme Charabati, qui a suivi la star de Kfarchima, sa ville natale, jusqu’en Italie en passant par les Cèdres et Beiteddine.

Bi kell fakher est une série d’émissions spéciales préparées et présentées par Elsa Yazbeck Charabati dans lesquelles le téléspectateur découvre sous un nouveau jour la personnalité des figures libanaises les plus illustres. « Triés sur le volet, les invités ont fait leur notoriété dans différents domaines », explique Mme Yazbeck Charabati. Après l’académicien Amin Maalouf, le designer qui habille les stars Élie Saab, le patriarche maronite Mgr Béchara Raï, voici l’émission tant attendue avec notre diva nationale et internationale Majida el-Roumi. Samedi 8 juin à 20h45 sur la MTV.

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants