Dernières Infos

Pour Madrid, un Brexit sans accord "quasi impossible à arrêter" après la démission de May

AFP
24/05/2019

Un Brexit sans accord est "quasi impossible à arrêter" après la démission vendredi de la Première ministre conservatrice britannique Theresa May, a estimé vendredi la porte-parole du gouvernement espagnol Isabel Celaa.

"Un Brexit dur paraît dans ces circonstances une réalité quasi impossible à arrêter. Le gouvernement britannique, le parlement britannique sont les uniques responsables d'une sortie sans accord et de ses conséquences", a-t-elle déclaré à la presse.

"On peut s'attendre à un nouveau leader conservateur dur (...) à des temps difficiles", a-t-elle ajouté alors que l'ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, champion des Brexiters, fait partie des favoris pour remplacer Theresa May.

"Les difficultés que nous traversons en raison de cette sortie désordonnée (de la Grande-Bretagne) sont un exemple clair de ce qui peut arriver si nous nous laissons emporter par les extrémismes", a encore dit Mme Celaa, en affirmant que l'Espagne était préparée à la perspective d'un Brexit sans accord.

"Nous devons faire face à cette situation, en renforçant l'Union, une Union européenne forte grâce aux accords et aux consensus et non une Union limitée par les extrémismes, les égoïsmes, les nationalismes", a poursuivi la porte-parole du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, en soulignant que les élections européennes qui ont lieu jusqu’à dimanche dans l'UE étaient "cruciales" à cet égard.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants