X

Dernières Infos

Egypte : 12 jihadistes présumés tués dans une opération de police, annonce le ministère de l'Intérieur


AFP
20/05/2019

Douze jihadistes présumés ont été tués lors d'opérations de police près du Caire, au lendemain d'un attentat à l'explosif contre un bus de touristes qui a fait 17 blessés à proximité des pyramides de Guizeh, a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur.

Les forces de sécurité ont "mené un raid contre un appartement dans la banlieue du Six-Octobre utilisé pour la fabrication d'engins explosifs (...). Ces forces ont subi des tirs et y ont répondu, ce qui a fait sept morts parmi les éléments du groupe" de jihadistes présumés, liés à la confrérie des Frères musulmans, a écrit le ministère dans un communiqué.

Depuis la destitution par l'armée en 2013 du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, les autorités égyptiennes mènent une féroce répression contre toute opposition islamiste, désignant la confrérie comme "organisation terroriste".

"Un autre raid a été mené contre d'autres éléments du (groupe armé) Hasm qui se cachaient dans un appartement dans le quartier al-Chourouk (est du Caire). Lors d'un échange de tirs, cinq (jihadistes présumés) ont été tués", a ajouté le même texte. Des armes et des munitions ont été saisies dans les deux appartements, selon la même source. "Dans le cadre des efforts du ministère pour faire face à l'organisation terroriste des Frères musulmans, des informations sont parvenues au service de sécurité nationale" sur des préparatifs d'attentats par le groupe armé Hasm, est-il encore précisé.

Le texte n'établit aucun lien direct avec l'attaque contre un bus de touristes survenue dimanche près de l'emblématique site des pyramides de Guizeh (sud-ouest du Caire), qui n'a pour l'heure fait l'objet d'aucune revendication.

Depuis 2016, le groupe Hasm a revendiqué plusieurs attentats contre la police, des officiels et des juges, au Caire. Les autorités égyptiennes accusent la confrérie des Frères musulmans d'être à l'origine des actions des mouvements Hasm ou encore Liwaa al-Thawra, qui ont multiplié les attaques contre les forces de sécurité et des magistrats ces dernières années.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarllet Haddad

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants