X

Dernières Infos

Hariri rend hommage à Sfeir et au mufti Khaled, défenseurs du "Liban indépendant"

OLJ
16/05/2019

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a rendu hommage jeudi à la mémoire de l'ancien patriarche maronite Nasrallah Boutros Sfeir, dont les funérailles ont eu lieu plus tôt dans la journée, et de l'ex-mufti de la République, le cheikh Hassan Khaled, assassiné il y a tout juste 30 ans, qui ont tous deux "consacré leur vie à établir un Etat indépendant" au Liban. 

"Le destin a voulu que nous disions adieu au patriarche Sfeir le jour de la commémoration du martyre du mufti Hassan Khaled", a écrit M. Hariri sur son compte Twitter. "L'histoire retiendra qu'ils étaient tous deux de grands hommes libanais, qui ont consacré leur vie à protéger le vivre-ensemble et à l'établissement d'un Etat indépendant", a-t-il souligné. 


Mgr Sfeir et le cheikh Khaled étaient tous deux farouchement opposés à la mainmise syrienne sur le Liban, de la fin de la guerre civile (1990) jusqu'en 2005. Le mufti Hassan Khaled a été assassiné le 16 mai 1989 lors d'un attentat à la voiture piégée dans le quartier de Aïcha Bakkar. Les services de renseignements syriens avaient alors rapidement été accusés d’être à l’origine de cet attentat, qui a fait plus de 70 blessés.


À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les messages internes de Nasrallah et leurs différentes interprétations

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants