X

Dernières Infos

Pays-Bas : enquête sur des soupçons d'espionnage de Huawei



AFP
16/05/2019

Les services de renseignement néerlandais enquêtent sur des soupçons d'espionnage de Huawei pour le compte du gouvernement chinois en laissant une "porte ouverte" aux données de clients des principales sociétés de télécommunications, a rapporté jeudi le quotidien de référence De Volkskrant.

L'enquête intervient alors que l'implication de l'équipementier chinois dans les nouvelles infrastructures de téléphonie mobile 5G fait débat dans plusieurs pays occidentaux.

Selon le journal De Volkskrant, les services de renseignement néerlandais (AIVD) ont refusé de confirmer l'information, affirmant ne jamais se prononcer sur d'éventuelles opérations en cours.

Les services de renseignement "ne commentent pas d'éventuels cas individuels", a confirmé à l'AFP le porte-parole de l'AIVD Hilbert Bredemeijer.

Cité par De Volkskrant, Huawei a nié l'existence d'une enquête, déclarant: "Dans tous les pays où nous exerçons nos activités, nous respectons les lois et les réglementations, et nous protégeons la vie privée de nos clients".

L'article du quotidien, qui cite des sources des services du renseignement, révèle que Huawei aurait laissé une "porte ouverte" secrète aux données de clients de trois grands réseaux néerlandais, Vodafone/Ziggo, T-Mobile/Tele2 et KPN.

L'AIVD cherche à savoir s'il y a un lien avec des tentatives d'espionnage chinois, selon le journal.

La révélation du quotidien arrive à un moment critique pour le gouvernement du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, qui doit bientôt trancher sur la question d'une éventuelle participation de Huawei au nouveau réseau 5G des Pays-Bas.

KPN a annoncé en avril avoir signé un accord avec la société chinoise pour moderniser son réseau 4G existant, tout en faisant appel à un fournisseur occidental pour la 5G.

Le président américain Donald Trump a interdit mercredi aux réseaux américains de télécoms de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure "d'urgence nationale" ciblant d'abord la Chine et l'opérateur Huawei.

Les Etats-Unis ont donc exclu la firme chinoise du déploiement de la 5G sur leur sol et tentent de convaincre leurs alliés occidentaux d'en faire autant en avertissant des multiples dangers d'espionnage dans un monde où la cinquième génération augmentera la foule d'objets connectés, des voitures aux caméras de sécurité.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants