X

Dernières Infos

Népal: deux Indiens meurent sur le Kanchenjunga, un Chilien disparu

AFP
16/05/2019

Deux alpinistes indiens sont morts sur le mont Kanchenjunga au Népal, troisième plus haut sommet du monde, où un Chilien est également porté disparu, ont annoncé jeudi les organisateurs de l'expédition.

Biplab Baidya, 48 ans, et Kuntal Karar, 46 ans, gravissaient la montagne de 8.586 mètres de haut au sein d'une équipe de cinq personnes venant du Bengale occidental, État de l'est de l'Inde.

Karar est tombé malade avant d'atteindre le sommet tandis que Baidya s'est effondré durant la descente, ont indiqué les organisateurs. Tout deux ont péri au-dessus de 8.000 mètres d'altitude, dans la "zone de la mort", où l'oxygène se fait rare.

"Nous pensons qu'ils ont souffert de problèmes liés à l'altitude. Nos guides essayent de redescendre les corps à des camps situés à altitude inférieure", a déclaré à l'AFP Keshab Poudel de l'agence Peak Promotion.

Le contact a également été perdu avec un alpiniste chilien qui descendait du sommet, des recherches ont été engagées pour le retrouver, a par ailleurs indiqué Keshab Poudel.

La haute saison d'alpinisme bat actuellement son plein au Népal, la météo offrant de fin avril à fin mai une fenêtre favorable aux ascensions de certains des plus hauts sommets de la planète, dont l'Everest.

La semaine dernière, un alpiniste péruvien chevronné, Richard Hidalgo, a trouvé la mort sur le Makalu, cinquième point le plus élevé du globe. En avril, un Malaisien a succombé à ses blessures après avoir passé deux nuits en plein air en haut de l'Annapurna.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants