Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Yémen : les houthis ont commencé à évacuer des ports dans la région de Hodeïda

Des miliciens houthis à l'arrière d'un camion se retirent de la ville d'Hodeïda, le 29 décembre 2018. REUTERS/Abduljabbar Zeyad

Les houthis ont commencé samedi à évacuer trois ports yéménites de la province de Hodeïda dans le cadre d'un accord obtenu sous médiation de l'Onu, a constaté un journaliste de Reuters.

Les forces houthies se sont retirées des ports de Salif et de Ras Issa. Des équipes d'observateurs de l'Onu assistaient à leur redéploiement. Le port de Salif sert au transport de céréales, celui de Ras Issa est un terminal pétrolier.

Le Comité de coordination du redéploiement (RCC), dirigé par le chef des observateurs de l'Onu dans la région, a précisé que ce "redéploiement unilatéral initial" devait aussi concerner le port de Hodeïda.

Ce plan a été élaboré dans le cadre du cessez-le-feu conclu à Stockholm en décembre dernier. Il devait débuter en janvier mais sa mise en oeuvre a souvent été freinée par le manque de confiance entre les houthis et les forces du gouvernement en exil appuyées par une coalition formée par l'Arabie saoudite.

Le redéploiement devrait permettre à l'Onu de jouer un rôle de premier plan pour aider la Compagnie des ports de la mer Rouge à gérer les ports et renforcer les contrôles de l'Onu sur les cargaisons.

La coalition conduite par l'Arabie saoudite accuse les Houthis d'utiliser les ports de la mer Rouge pour introduire des armes au Yémen, ce que réfutent les rebelles.


Les houthis ont commencé samedi à évacuer trois ports yéménites de la province de Hodeïda dans le cadre d'un accord obtenu sous médiation de l'Onu, a constaté un journaliste de Reuters. Les forces houthies se sont retirées des ports de Salif et de Ras Issa. Des équipes d'observateurs de l'Onu assistaient à leur redéploiement. Le port de Salif sert au transport de céréales,...