Rechercher
Rechercher

Liban - Liban-Sud

Levée de boucliers au sein du 14 Mars après les propos de Bou Saab sur les armes du Hezbollah

Le ministre de la Défense, Élias Bou Saab, entouré du général Joseph Aoun et du commandant de la Finul, Stefano del Col, lors d’une visite hier dans le sud du pays. Photo ANI

Le ministre de la Défense Élias Bou Saab a créé la polémique hier après avoir pris position en faveur de l’armement du Hezbollah et balayé la possibilité de l’établissement d’une stratégie de défense nationale de sitôt. M. Bou Saab s’exprimait lors d’une tournée au Liban-Sud durant laquelle il s’est entretenu avec le commandant en chef de l’armée, le général Joseph Aoun, et le commandant en chef de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), le général Stefano del Col.

« Tant qu’Israël a des vues sur notre territoire et nos ressources hydrauliques, nous ne pourrons pas parler de stratégie de défense ni d’une seule force armée au Liban », a-t-il dit devant des journalistes sur place. « Personne ne veut s’approprier les missions de l’armée libanaise, et le secrétaire général du Hezbollah a reconnu cela. (La question des armes du Hezbollah) nécessite une stratégie de défense qui sera étudiée une fois les dangers israéliens écartés », a ajouté M. Bou Saab. « Nous nous adressons aux parties concernées, au Liban et à l’étranger, pour leur dire de miser sur l’armée libanaise », a-t-il toutefois indiqué, se félicitant de la coopération entre les militaires libanais et les Casques bleus de l’ONU. Le ministre de la Défense a par ailleurs indiqué que « rien ne laisse présager actuellement une guerre imminente » avec Israël.


(Lire aussi : La victoire de Netanyahu et les risques de guerre)


« Au nom de qui M. Saab s’exprime-t-il ? »

Les propos de M. Bou Saab n’ont pas manqué de faire réagir les figures du 14 Mars, à commencer par le député Fady Saad (Forces libanaises). « La seule partie capable de faire face à la menace israélienne est l’armée libanaise (…) Lier l’établissement d’une stratégie de défense à la fin de la menace israélienne montre qu’il n’y a aucune intention pour mettre cette stratégie en place. Où en êtes-vous du principe de distanciation mentionné dans la déclaration ministérielle ? » a demandé M. Saad. Même son de cloche du côté de l’ancien député Fady Karam (FL). « Au nom de qui M. Bou Saab s’exprime-t-il ? Il est supposé être le ministre de la Défense du Liban », a écrit M. Karam sur Twitter, accusant M. Bou Saab, proche du président Michel Aoun, de « sonner le glas » de la stratégie de défense et de décréter « l’inefficacité de l’armée ». « Le président de la République a promis une stratégie de défense après les législatives et la formation du gouvernement, et le ministre de la Défense parle d’une discussion de cette stratégie après l’annihilation des ambitions de l’ennemi israélien. À quoi servirait-elle alors? » s’est pour sa part interrogé le député Wehbé Katicha sur son compte Twitter.

L’ancien député Farès Souhaid a quant à lui appelé le président de la République et le Premier ministre Saad Hariri à prendre position à l’égard des propos du ministre de la Défense. « Est-ce que le courant du Futur, les Forces libanaises ou le Parti socialiste progressiste sont d’accord avec ce discours ? » s’est-il demandé sur Twitter.


(Lire aussi : Quand le Hezbollah joue à cache-cache avec Israël sur le Golan)


« Irresponsable »

Interrogé par L’Orient-Le Jour, le général à la retraite Khalil Hélou a estimé que les déclarations de M. Bou Saab « sapent le moral de la troupe ». « Le ministre de la Défense n’est pas au courant de ce que l’armée peut faire. On a des armes intelligentes et sophistiquées qui peuvent constituer une capacité de dissuasion pour la Syrie ou Israël », a indiqué M. Hélou. « Le discours de M. Bou Saab est irresponsable et il contredit le principe de souveraineté nationale. Il n’y a pas de souveraineté lorsqu’il y a une seconde force militaire dans le pays sur laquelle l’État n’a pas d’influence », a-t-il déclaré à L’OLJ, dénonçant le fait que le Courant patriotique libre, dont M. Bou Saab est proche, soit « inféodé au Hezbollah ».

« Le ministre de la Défense est en train de violer le principe de souveraineté et de donner une légitimité à une force aujourd’hui mise à l’index par tout le monde. L’Iran et le Hezbollah ne pourront pas défendre le Liban. Il faut confier la défense du pays à l’armée », a conclu M. Hélou.


Lire aussi

Pas de guerre israélienne contre le Liban, mais les options régionales restent ouvertes, selon Nasrallah

Nasrallah : Pas de guerre avec Israël cet été


Le ministre de la Défense Élias Bou Saab a créé la polémique hier après avoir pris position en faveur de l’armement du Hezbollah et balayé la possibilité de l’établissement d’une stratégie de défense nationale de sitôt. M. Bou Saab s’exprimait lors d’une tournée au Liban-Sud durant laquelle il s’est entretenu avec le commandant en chef de l’armée, le général Joseph...

commentaires (10)

Quand on agonise on raconte n'importe quoi! A travers les propos du ministre de la "offense", l'armée, les libanais et le Liban sont offensés, mais il ne fait qu'exprimer les balbutiement d'un état agonisant. L'antidote existe sûrement, on espère la prendre avant qu'il ne soit trop tard.

Wlek Sanferlou

21 h 25, le 25 avril 2019

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Quand on agonise on raconte n'importe quoi! A travers les propos du ministre de la "offense", l'armée, les libanais et le Liban sont offensés, mais il ne fait qu'exprimer les balbutiement d'un état agonisant. L'antidote existe sûrement, on espère la prendre avant qu'il ne soit trop tard.

    Wlek Sanferlou

    21 h 25, le 25 avril 2019

  • Mandat Présentiel a succès répétitifs!

    Jack Gardner

    14 h 29, le 25 avril 2019

  • C est terrible qu un ministre puisse dire des choses pareil surtout sur l’armée libanaise ... mais ça ne m’étonne pas sachant son environnement !!

    Bery tus

    14 h 24, le 25 avril 2019

  • HABEMUS PAPAM ! Enfin un ministre de la défense patriote et intelligent . Après les positions du PHARE AOUN, du MAE, personnages clés du gouvernement de résistance face à l'agression us-ra-hell , l'unité et la cohésion autour d'une défense efficace contre le seul ennemi du Liban est assurée. Comment croyez vous que le Liban passera ses plus belles vacances d'été cet été ? Grâce au hezb libanais de la résistance. Pardi . Même les bensaouds montrent un désir de revenir nous divertir .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 46, le 25 avril 2019

  • PLUS GRANDE GAFFE... QUE CES PAROLES DANS L,ETAT ACTUEL ECONOMIQUE ET EXISTENTIEL OU SE DEBAT LE PAYS ... NE POUVAIT PAS ETRE PROFEREE D,UN RESPONSABLE. L,INCOMPETENCE EST CLAIRE COMME LE JOUR.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE OPINION

    10 h 51, le 25 avril 2019

  • Il a dit tout haut, ce qu' il pensait tout bas, avec la coalition à laquelle il appartient... Toutes ces reunions de stratégie de defence commune, de distanciation, etc... Sont une perte de temps..du placebo destiné à administrer des assurances et un semblant de concertation. Le Hezb ne désarmera pas facilement. Toute sa position de groupe politique incontournable, tirant la barque du pays comme il l' entend, est fondée sur la detention des armes, et tout ce qui en découle...

    LeRougeEtLeNoir

    10 h 37, le 25 avril 2019

  • Affligeant,

    Élie Aoun

    10 h 15, le 25 avril 2019

  • M BouSaab est un membre du PSNS, PSNS pour Parti Syrien National Socialiste :Na-Zi historiquement et fonde sur le meme modele et la meme ideologie que son sinistre ancetre. Ils ne croient ni au Liban ni a la tolerance qui a fait le Liban. Aucune surprise de l'entendre deblaterer en faveur d'une milice et contre l'armee (rappellez-vous '58). la surprise c'est de l'avoir mis ministre de la defense. Surprise ou C... c'est au choix

    Lebinlon

    09 h 58, le 25 avril 2019

  • IL AURAIT PEUT-ETRE EU RAISON SI LA MILICE ETAIT POUR DEFENDRE UNIQUEMENT LE LIBAN ET NON POUR INTERVENIR MILITAIREMENT DANS TOUS LES PAYS ARABES POUR SERVIR LE REVE D,HEGEMONIE IRANIEN. IL FAUT NOMMER DES MINISTRES COMPETENTS.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE OPINION

    09 h 13, le 25 avril 2019

  • Ainsi, c'est lorsque tout danger de conflit sera écarté pour l'éternité que l'on pourra discuter d'une stratégie de défense! Ce genre de raisonnement rappelle celui d'un ancien commandant en chef qui,opposé à l'envoi de l'armée libanaise au Sud (de peur de gêner la milice du Hezbollah), prétendait qu'il ne faut jamais positionner l'armée face à l'ennemi, mais la mettre à l'abri derrière la population! "Le ministre de la Défense est en train de violer le principe de souveraineté et de donner une légitimité à une force aujourd’hui mise à l’index par tout le monde"... et de plus totalement illégale au Liban! Autrement dit, notre ministre se moque ouvertement de la loi! De tels propos, dans n'importe quel pays démocratique, auraient entraînés la démission immédiate de leur auteur.

    Yves Prevost

    07 h 29, le 25 avril 2019

Retour en haut