X

Dernières Infos

Aoun : La disparition des chrétiens du Proche-Orient constituerait "une grande défaite" pour la région

Liban


OLJ
23/04/2019

Le président libanais, Michel Aoun, a critiqué mardi les politiques racistes et anti-démocratiques d'Israël ciblant notamment les communautés chrétiennes, estimant que la disparition des chrétiens au Proche-Orient constituerait "une grande défaite" pour la région. 

"Les pays qui alimentent le terrorisme ne respectent ni la démocratie ni les Droits de l'homme", a affirmé Michel Aoun, qui faisait référence à Israël, en recevant une délégation franco-américaine en visite au Liban pour les fêtes de Pâques. Il a estimé qu'en adoption la loi faisant d’Israël "l’État-nation du peuple juif", l'Etat hébreu a reconnu qu'il était une nation "pour une religion particulière", et qu'il "retournait à une idéologie raciste, qui ne respecte pas les lois internationales". "La disparition des communautés chrétiennes dans la région signifie la disparition de l'humanisme et une grande défaite" pour le Proche-Orient, a souligné le chef de l'Etat, qui a notamment regretté "la destruction d'églises chrétiennes" lors des conflits en Irak et en Syrie, et l'exil des chrétiens de ces pays. 

En juillet dernier, Israël a adopté une loi définissant l'Etat hébreu comme "l'Etat-nation du peuple juif" précisant que "le droit d'exercer l'autodétermination au sein de l'Etat d'Israël est réservé uniquement au peuple juif". L'adoption de ce texte avait soulevé une vague d'indignation internationale.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants