X

Dernières Infos

Algérie: le ministre des Finances et l'ex-Premier ministre convoqués par la justice

AFP
21/04/2019

L'ex-Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia et l'actuel ministre des Finances Mohamed Loukal ont été convoqués samedi par le tribunal d'Alger notamment pour "dilapidation des deniers publics", a annoncé la télévision publique algérienne.

"Le tribunal de Sidi Mhamed à Alger a convoqué l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia et Mohamed Loukal ministre des Finances et ex-gouverneur de la Banque d'Algérie dans des affaires de dilapidation des deniers publics et indus avantages", selon la télévision algérienne.

Samedi matin, des dizaines de militants du Rassemblement national démocratique (RND) dont M. Ouyahia est le secrétaire général, ont organisé un rassemblement devant le siège national du parti à Alger pour demander son départ.

Au début du mois, l'ex-patron des patrons algériens, Ali Haddad, riche homme d'affaires proche du président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika, avait été écroué après avoir été arrêté alors qu'il se rendait en Tunisie.

Il avait été arrêté après la découverte de devises non déclarées et de deux passeports, une infraction selon la législation algérienne.

Au lendemain de son arrestation, la justice avait annoncé l'ouverture d'enquêtes sur des faits de corruption et de transferts illicites de capitaux.

Elle avait également interdit à un certain nombre de personnes de quitter l'Algérie, sans donner de noms, mais la presse avait révélé ceux d'une dizaine d'influents hommes d'affaires, tous liés à l'entourage du chef de l'Etat.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Idleb n’est pas Alep, mais...

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants