X

Dernières Infos

Netanyahu va poursuivre "pour calomnie" deux rivaux politiques

AFP
22/03/2019

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé vendredi son intention de poursuivre "pour calomnie" ses rivaux politiques qui l'accusent d'être impliqué dans une vente controversée de sous-marins, à une vingtaine de jours du scrutin législatif.

Principal adversaire de M. Netanyahu pour l'élection législative du 9 avril, l'ancien chef d'état-major Benny Gantz a accusé le Premier ministre d'avoir touché 16 millions de shekels (environ 3,9 millions d'euros) grâce à la vente de sous-marins par l'intermédiaire d'une société liée à cet achat.

A la tête de la liste Bleu-Blanc, M. Gantz a appelé à la réouverture de l'enquête sur cet achat de sous-marins allemands, une vente dans laquelle certains proches de M. Netanyahu étaient soupçonnés de corruption.

Le dossier porte sur des soupçons de corruption présumée autour de la vente par l'Allemagne à Israël de sous-marins militaires et autre bateaux conçus par le géant industriel allemand ThyssenKrupp, pour une somme totale d'environ deux milliards de dollars.

M. Netanyahu n'a jamais été mis en cause dans cette affaire mais a été interrogé dans le cadre de l'enquête. Il est sous la menace d'une inculpation pour corruption présumée dans trois autres affaires.

Mercredi, M. Gantz a déclaré à des membres de son parti que "des gens proches du gouvernement, espérons que ce ne soit pas le gouvernement lui-même, sont impliqués dans une grave affaire de corruption".

"Nous allons continuer à demander à ce que cela soit examiné dans son ensemble et sans délai", a-t-il dit.

Un autre membre de la liste Bleu-Blanc, Moshe Yaalon, ancien ministre de la Défense, a ensuite repris le même jour les accusations de M. Gantz, estimant lors d'un entretien avec une radio israélienne que l'affaire des sous-marins "est si grave qu'elle pourrait aller jusqu'à être considérée comme de la trahison" et appelant lui aussi à mener une enquête.

"Les mensonges (du député membre de Bleu-Blanc, Yair) Lapid, Gantz et Yaalon ont franchi une ligne rouge sur les questions les plus sensibles concernant la sécurité d'Israël", a déclaré M. Netanyahu.

Le Premier ministre a ensuite annoncé avoir demandé à ses avocats de "poursuivre pour calomnie" MM. Gantz et Yaalon. En tant que député du Parlement sortant, M. Lapid possède l'immunité, a-t-il dit.

La liste "Bleu-Blanc" (centre droit) était donnée en tête des législatives du 9 avril en nombre de sièges, devant le Likoud (droite) de M. Netanyahu mais se retrouve en deuxième place dans le dernier sondage diffusé dimanche soir sur la télévision publique israélienne.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.