X

À La Une

Le Liban interdit à son tour les Boeing 737 MAX

Aéronautique
OLJ
13/03/2019

L'espace aérien libanais sera fermé aux Boeing 737 MAX qui sont également interdits d'atterrir à l'aéroport international de Beyrouth jusqu'à nouvel ordre, a annoncé l'Aviation civile libanaise, dans le sillage de décisions similaires prises par de nombreux pays après le crash dimanche d'un appareil de ce type d'Ethiopian Airlines près d'Addis Abeba, et un peu plus de quatre mois après un accident similaire d'un appareil de Lion Air en Indonésie.

Selon une circulaire émise mercredi par le directeur général de l'Aviation civile libanaise, l'ingénieur Mohammad Chehabeddine, "les appareils de type Boeing 737 MAX seront désormais interdits d'atterrir à l'aéroport ou d'utiliser l'espace aérien libanais".

La flotte de la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines est composée d'appareils de la famille Airbus de type A330-200 et A320-200.

Dans la matinée, l’Égypte a également annoncé l'interdiction de son espace aérien aux Boeing 737 MAX. Le ministère de l'Aviation civile a indiqué dans un communiqué avoir pris cette décision pour assurer "la sécurité des passagers". Tous les vols de Boeing 737 MAX "au décollage et à l'atterrissage" seront immobilisés jusqu'à nouvel ordre. Dans la journée, la Grèce a pris une décision similaire.

Dans le Golfe, les Emirats arabes unis, le Koweït et Oman ont décidé mardi de fermer leur espace aérien à tous les 737 MAX. En Europe, la France, le Royaume-Uni, l'Italie, l'Autriche, l'Irlande et les Pays-Bas ont pris la même décision. En Asie, l'Inde, le Vietnam et Singapour ont pris cette décision, tout comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande en Océanie.

D'autres pays ont cloué au sol ou banni de leur espace aérien les seuls 737 MAX 8. En Europe, l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) a décidé de fermer l'espace aérien européen à ces modèles d'avion qu'ils soient à destination, au départ, ou à l'intérieur de l'Union européenne, que les opérateurs soient européens ou issus de pays tiers. L'Allemagne a banni les 737 MAX 8 et 9. En Asie, la Chine et l'Indonésie, dont la compagnie Lion Air a perdu un Boeing 737 MAX 8 le 29 octobre 2018 avec 189 personnes à son bord, ont pris la même décision.



Néanmoins, les États-Unis estiment qu'il n'y a pas de raison de clouer au sol le Boeing 737 MAX 8. "Jusqu'à présent notre examen du dossier ne montre aucun problème de performance et ne fournit aucune raison pour ordonner l'immobilisation de cet avion", a affirmé l'Agence fédérale de l'aviation (FAA) dans un communiqué, confirmant l'isolement des États-Unis par rapport au reste du monde sur cette affaire. Le Canada continue à faire voler les MAX 8.

L'interdiction de vol pour un avion récent est un camouflet inédit dans l'histoire de l'aviation civile. Pourtant, elle ne devrait pas perturber outre mesure le trafic aérien mondial. Entrés en service en mai 2017, quelque 370 appareils de cette famille volent dans le monde aujourd'hui, tandis qu'environ 19.000 avions d'au moins 100 passagers sont en service au niveau international, tous modèles confondus, selon des données d'Airbus.

Les investisseurs ont sanctionné Boeing, pour qui le 737 MAX est un programme essentiel. Le titre a plongé de 6,15% mardi après avoir déjà cédé 5,33% la veille.


Lire aussi

Le ciel mondial se ferme aux Boeing 737 MAX, sauf aux États-Unis

Accident d'un Boeing en Ethiopie: Washington prêt à prendre des mesures "immédiates"



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour

Merci pour votre commentaire. L'erreur a été corrigée.

Georges MELKI

"Boeing 737 MAX qui sont également interdis..."
Et au féminin pluriel, ça devient "interdies"??

ACQUIS À QUI

Je trouve qu'on ne critique pas assez cette lacune technologique américaine, mais pu.in , il s'agit des usa 1ere puissance mondiale qui a merdé avec son Boeing tueur là. ..

Vous allez voir , on va finir par incriminé le pauvre pilote éthiopien, parce qu'il est africain .

Georges Lebon

Il aurait été utile de connaître le nombre de Boeing 737 MAX qui atterrissaient à Beyrouth avant cette interdiction (s'il y en avait).

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Hariri et Bassil, l’entente vacille, mais ne tombe pas

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué