Conjoncture

Le blocage du gouvernement a plombé le moral des Libanais, selon deux études

Vue de Beyrouth. Selon un sondage, 77 % des sondés ont constaté une détérioration de la situation économique depuis les législatives de mai 2018. Mohammad Azakir/Reuters

Deux sondages réalisés fin 2018 par Statistics Lebanon et publiés cette semaine ont livré des résultats presque identiques concernant l’impact de la paralysie du processus de formation du gouvernement entre les législatives de mai 2018 et janvier dernier, en indiquant que 95 % des Libanais considèrent que leur pays est « sur la mauvaise voie ». Les deux sondages ont été réalisés à partir d’un échantillon de 1 200 personnes majeures issues de toutes les régions du pays et représentant toutes les catégories socio-professionnelles.

Le premier, commandé par l’International Republican Institute, une organisation basée à Washington liée aux républicains américains, a été réalisé en octobre dernier. Publié hier par le Lebanese Center for Policy Studies (LCPS), il révèle que 77 % des sondés ont constaté une détérioration de la situation économique depuis les législatives de mai dernier, tandis que 53 % font état d’une dégradation de leur propre situation.

Le second sondage, réalisé pour le compte de la fondation Konrad Adenauer, associée à l’Union chrétienne-démocrate allemande, s’est déroulé en décembre. Dévoilé mercredi lors d’une conférence à Beyrouth, il indique par exemple que plus d’un Libanais sur deux estime que son ménage est affecté par le coût élevé de la vie. La corruption et l’état du secteur de l’électricité – aussi coûteux pour les finances publiques que ses capacités sont insuffisantes pour répondre aux besoins du pays – ont été identifiés dans les deux études comme les causes principales de la dégradation de la situation du pays.

Le fait que les deux études aient été publiées cette semaine est un hasard du calendrier, ont indiqué à L’Orient-Le Jour le LCPS et l’antenne libanaise du think tank allemand.

P.H.B.


Deux sondages réalisés fin 2018 par Statistics Lebanon et publiés cette semaine ont livré des résultats presque identiques concernant l’impact de la paralysie du processus de formation du gouvernement entre les législatives de mai 2018 et janvier dernier, en indiquant que 95 % des Libanais considèrent que leur pays est « sur la mauvaise voie ». Les deux sondages ont...

commentaires (2)

L,ABRUTISSEMENT D,EN HAUT A EVOLUE EN HEBETUDE EN BAS ! ET LE BAUDET GAMBADE ET SE SUFFIT EN BROUTANT L,AVOINE...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

14 h 14, le 01 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • L,ABRUTISSEMENT D,EN HAUT A EVOLUE EN HEBETUDE EN BAS ! ET LE BAUDET GAMBADE ET SE SUFFIT EN BROUTANT L,AVOINE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 14, le 01 mars 2019

  • Deux études pour souligner une évidence???? Quelle perte de temps, d'énergie et d'argent...

    NAUFAL SORAYA

    07 h 36, le 01 mars 2019