Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Russie : l'investisseur américain Michael Calvey inculpé de fraude

Le créateur et directeur du fonds d'investissement Baring Vostok, Michael Calvey, qui fait des affaires en Russie depuis plus de 20 ans, a été inculpé pour "fraude" le jeudi 21 février 2019, en Russie. Photo REUTERS/Tatyana Makeyeva

Les enquêteurs russes ont inculpé de "fraude" le fondateur américain d'un des principaux fonds d'investissement en Russie et son associé français, malgré les protestations suscitées dans les milieux d'affaires par leur arrestation, ont annoncé jeudi leurs avocats.

Michael Calvey, le créateur et directeur du fonds d'investissement Baring Vostok, "refuse de reconnaître sa culpabilité ou de faire toute déposition" avant d'avoir consulté sa défense, a déclaré aux agences de presse russes Dmitri Kletotchkine.

L'Américain, qui fait des affaires en Russie depuis plus de 20 ans, a été arrêté vendredi puis placé en détention préventive dans l'attente d'un éventuel procès pour fraude impliquant cinq autres personnes.

L'ambassade des Etats-Unis a regretté jeudi dans un communiqué n'avoir toujours pas reçu la permission de rendre visite à M. Calvey en détention comme le permet le droit consulaire, disant avoir exprimé sa "vive préoccupation".

Les suspects, parmi lesquels figurent quatre employés de Baring Vostok, sont soupçonnés d'être à l'origine d'une fraude d'au moins 2,5 milliards de roubles (environ 33 millions d'euros au taux actuel).

Parmi eux, le Français Philippe Delpal est chargé des investissements dans le secteur financier pour Baring Vostok. Il a également été inculpé, a dit son avocate à l'agence de presse RIA-Novosti.

Cette affaire est la dernière en date d'une longue liste de poursuites visant des dirigeants d'entreprises en Russie, souvent soupçonnées d'être motivées par des règlements de comptes commerciaux, voire politiques, mais concernant rarement des étrangers.

Elle a provoqué de vives réactions dans les milieux économiques où Baring Vostok est très respecté, faisant craindre un coup porté au climat des affaires en Russie, déjà miné, selon de nombreux experts, par la corruption et le manque d'indépendance de la justice.

Sans évoquer explicitement cette affaire, Vladimir Poutine a appelé les forces de l'ordre à ne pas entraver la libre entreprise et à limiter au maximum les détentions pour des délits économiques.

"Les entreprises honnêtes ne doivent pas se sentir constamment menacées", a-t-il martelé.

"Nous n'avons aucun doute quant au fait que la vérité prévaudra au terme de l'enquête", a estimé jeudi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Je pense que tous les détails de l'affaire seront éclaircis au cours des prochaines audiences du tribunal", a renchéri le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, interpellé sur le sujet par des hommes d'affaires européens.


Les enquêteurs russes ont inculpé de "fraude" le fondateur américain d'un des principaux fonds d'investissement en Russie et son associé français, malgré les protestations suscitées dans les milieux d'affaires par leur arrestation, ont annoncé jeudi leurs avocats.

Michael Calvey, le créateur et directeur du fonds d'investissement Baring Vostok, "refuse de reconnaître sa...