Dernières Infos

Frappe israélienne à Gaza en riposte au lancer de ballons incendiaires

AFP
20/02/2019

L'armée israélienne a annoncé avoir frappé mercredi une position militaire du mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza en réponse à l'envoi de ballons incendiaires vers Israël à partir de l'enclave palestinienne.

Une source sécuritaire palestinienne dans la bande de Gaza sous blocus israélien a fait, elle, état de trois frappes d'un appareil israélien en direction d'un poste d'observation et de terrains agricoles, à l'est du camp de réfugiés d'al-Bureij.

Les frappes ont causé des dégâts, mais aucun blessé n'a été rapporté, selon cette même source.

"Des lancers de ballons incendiaires ont été identifiés dans la journée à partir de la bande de Gaza vers le territoire israélien", a dit de son côté l'armée israélienne dans un communiqué. "En réponse, un appareil de l'armée israélienne a frappé une position militaire du Hamas dans le sud de la bande de Gaza", a-t-elle ajouté.

Israël tient le Hamas, l'un de ses ennemis, pour responsable de tout ce qui se passe dans le territoire qu'il gouverne.

L'envoi de cerfs-volants et de ballons dotés d'un dispositif incendiaire rudimentaire a constitué l'un des aspects de la vaste mobilisation palestinienne contre Israël à Gaza en 2018.

Des centaines d'incendies avaient détruit des surfaces étendues de champs et de terres israéliennes, provoquant l'exaspération des riverains israéliens de l'enclave et des autorités.

Israël avait progressivement intensifié sa riposte face à ce phénomène qui a récemment repris.

Les lâchers de ballons incendiaires avaient diminué à l'automne dernier, lors d'une relative accalmie entre Israël et la bande de Gaza après plusieurs mois de tensions.

La bande de Gaza, coincée entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée, et éprouvée par les guerres, la pauvreté et les blocus israélien et égyptien, est le théâtre depuis mars 2018 de protestations hebdomadaires, généralement accompagnées de violences, le long de la frontière.

Au moins 250 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis mars 2018, la grande majorité le long de la frontière, et les autres dans des frappes israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave. Deux soldats israéliens ont été tués depuis cette date.

Israël accuse le Hamas d'instrumentaliser la protestation et assure ne faire que défendre sa frontière. Israël et le Hamas ainsi que ses alliés se sont livré trois guerres depuis 2008.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le compromis présidentiel et les dommages collatéraux

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants