Dernières Infos

Le chef de la diplomatie vénézuélienne s'est entretenu avec l'envoyé de Trump

AFP
16/02/2019

Le ministre des Affaires étrangères vénézuélien, Jorge Arreaza, a indiqué samedi avoir participé à deux réunions secrètes avec Elliot Abrams, l'envoyé spécial des Etats-Unis, alors que Washington maintient la pression sur le président Nicolas Maduro, qu'il juge illégitime.

M. Arreaza a affirmé qu'une rencontre avec l'émissaire américain "lui avait été proposée par le département d'Etat", en plein bras de fer sur l'entrée américaine dans le pays.

"Le gouvernement des Etats-Unis a désigné ce monsieur, Elliot Abrams (...) pour qu'il discute avec le gouvernement de Nicolas Maduro. Nous avons tenu deux réunions sur lesquelles je ne peux pas donner de détails car je dois respecter la confidentialité", a déclaré le ministre dans un entretien à la chaîne publique Telesur.

Le chef de la diplomatie vénézuélienne s'est rendu à New York le 13 février, au lendemain de manifestations de plusieurs dizaines de milliers de partisans de Juan Guaido, chef du Parlement, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, Etats-Unis en tête.

"Nous nous sommes écoutés, il y a eu des moments de tension. Il y a des divergences profondes, mais en même temps, il y a des préoccupations communes", a poursuivi M. Arreaza.

Paraphrasant l'ex-président Hugo Chavez (199-2013) et Nicolas Maduro lui-même, le ministre a affirmé qu'il était nécessaire de se réunir avec "le diable" pour "défendre la souveraineté du Venezuela et exiger du respect".

Le gouvernement de Nicolas Maduro accuse Washington d'orchestrer un coup d'Etat pour le renverser.

Il refuse l'entrée de plusieurs tonnes d'aide humanitaire stockées à la frontière avec la Colombie, y voyant le prélude à une intervention militaire américaine.

Le Venezuela a rompu ses relations diplomatiques avec les Etats-Unis le 23 janvier, après la reconnaissance par Washington de Juan Guaido comme président par intérim.

Ce dernier a appelé samedi à de nouvelles manifestations dans tout le pays le 23 février, date à laquelle il a promis que l'aide humanitaire américaine entrerait dans le pays, en proie à de graves pénuries d'aliments et de médicaments.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants