X

Liban

Au ministère de l’Intérieur, Raya el-Hassan met l’accent sur le renforcement de la protection des femmes

Passation des pouvoirs
OLJ
07/02/2019

La passation des pouvoirs au ministère de l’Intérieur entre le ministre sortant Nouhad Machnouk et la nouvelle ministre Raya el-Hassan a été l’occasion pour la première femme à se charger de ce portefeuille dans le monde arabe d’annoncer sa feuille de route.

D’abord, la sécurité : œuvrer pour renforcer la coopération entre les Forces de sécurité intérieure d’une part et la Sûreté générale de l’autre, qui relèvent toutes deux du ministère de l’Intérieur. Elle entend le faire dans le cadre d’un plan de « modernisation des mécanismes de coopération entre les différentes forces militaires et services sécuritaires, cette coopération étant un facteur fondamental de la sécurité au Liban ». Et Mme Hassan d’ajouter à ce tableau une nuance rarement formulée : « La sécurité n’est pas incompatible avec le respect des droits de l’homme et la liberté d’expression, celle-ci étant au-delà de toute considération. »

Autre priorité : le renforcement de la protection des femmes victimes de violences domestiques au niveau de « chaque commissariat de chaque région ».

L’un des « dossiers les plus difficiles » sera la réforme du système carcéral, a-t-elle poursuivi. Elle a également annoncé sa décision de combattre « sévèrement » les armes incontrôlées dans l’optique de limiter les incidents liés aux tirs en l’air et a appelé implicitement les partis politiques à lever leur couverture politique en la matière.

La ministre entend en outre porter une attention particulière aux problèmes du trafic routier, qui vont des embouteillages chroniques aux accidents mortels. Cela commence par « des petites initiatives », a-t-elle dit, en donnant l’exemple du retrait, la veille, des blocs de béton devant le siège du ministère de l’Intérieur à Hamra, qui ont longtemps ralenti la circulation à des fins sécuritaires désormais injustifiées.

« Le grand défi pour moi est d’être à la hauteur de la mission dont m’a investie le Premier ministre Saad Hariri », a conclu Mme Hassan. M. Hariri a diffusé sur son compte Twitter une vidéo de la cérémonie de passation des pouvoirs, en se disant « fier de ce moment ».

Pour sa part, Nouhad Machnouk a dressé le bilan de ses cinq années au ministère et a exprimé sa « profonde reconnaissance » à Saad Hariri de lui avoir confié ce portefeuille à deux reprises, la première fois dans le cabinet présidé par Tammam Salam. « Je suis entré au gouvernement au rythme des attentats physiques et moraux dont a souffert le haririsme politique. J’en sors, tandis que celui-ci est livré à de nouvelles menaces contre l’État, Taëf et la paix civile », a-t-il conclu.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants