Dernières Infos

Gaza : une position du Hamas attaquée par Israël après des tirs vers des soldats

AFP
22/01/2019

Un char israélien a bombardé mardi une position du mouvement islamiste Hamas dans le nord de la bande de Gaza en réponse à des tirs visant des soldats à la clôture marquant la frontière, a annoncé l'armée israélienne. Il n'a été fait état d'aucun blessé du côté palestinien, tandis que le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza a précisé que deux de ses postes avaient été touchés à l'est de Beit Hanoun.

Une trêve informelle entre Israël et le Hamas a été suivie ces dernières semaines d'un calme relatif à la frontière. Mais des mises en garde sur une éventuelle escalade des violences ont été récemment lancées alors qu'Israël aurait retardé la 3ème tranche de transferts de fonds du Qatar pour la bande de Gaza, soumise à un rigoureux blocus israélien depuis plus de dix ans.

En tout, 90 millions de dollars qataris doivent être distribués en six tranches mensuelles de 15 millions de dollars (13 millions d'euros), principalement en arriérés de salaires aux fonctionnaires de la bande de Gaza. Mais ce transfert, autorisé par Israël, a provoqué une polémique dans ce pays. Des ultra-nationalistes et des politiciens d'extrême droite ont accusé le gouvernement de Benjamin Netanyahu de permettre le financement des "terroristes du Hamas".

Des élections anticipées en Israël sont prévues le 9 avril, pour lesquelles M. Netanyahu et le Likoud, son parti, partent favoris selon les sondages.

L'ambassadeur du Qatar à Gaza Mohammed al-Emadia a annoncé lundi que le 3ème versement serait débloqué cette semaine. Les autorités israéliennes n'ont pas fait de commentaires.

Le Hamas est considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union Européenne, si bien que les banques hésitent à procéder à des transferts de fonds qui lui sont destinés.

Israël a également autorisé la livraison de carburant financée par le Qatar à la bande de Gaza, une région qui souffre d'une sévère pénurie d'électricité.

Depuis mars 2018 et le début de la mobilisation appelée "Marche du retour", au moins 243 habitants de Gaza ont été tués par des tirs israéliens, la grande majorité le long de la frontière, selon un décompte de l'AFP. Deux soldats israéliens ont été tués. Outre la fin du blocus israélien imposé à Gaza, ce mouvement réclame le retour des réfugiés palestiniens sur les terres qu'ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création de l'Etat d'Israël en 1948. Israël accuse le Hamas d'instrumentaliser la protestation.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants