Dernières Infos

Le Japon reprend ses importations de pétrole iranien, dit Téhéran

Reuters
21/01/2019

Le Japon a entrepris d'importer à nouveau du pétrole iranien, après avoir suspendu le processus du fait des sanctions américaines, a déclaré lundi le gouverneur de la banque centrale d'Iran.

La reprise des importations de pétrole intervient grâce à l'exemption accordée par Washington à Tokyo aux sanctions américaines entrées en vigueur en novembre dernier. L'Iran est le quatrième plus gros producteur de pétrole au sein de l'Opep.

"Après la Chine, la Corée du Sud, l'Inde et la Turquie, le Japon a également entrepris d'importer du pétrole iranien", a déclaré le gouverneur, Abdolnaser Hemmati, cité par l'agence de presse officielle iranienne Irna.

Les exportations iraniennes de pétrole ont fortement diminué depuis que Donald Trump a annoncé en mai dernier que les Etats-Unis se retiraient de l'Accord de Vienne conclu en juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien et qu'ils allaient rétablir des sanctions contre Téhéran.

Des exemptions ont cependant été accordées aux plus gros clients pétroliers de l'Iran - Japon, Chine, Inde, Corée du Sud, Taïwan, Italie, Grèce et Turquie -, ce qui leur permet d'importer une certaine quantité de pétrole pendant six mois.

En 2018, le pétrole iranien a représenté 5,3% des importations totales de brut du Japon.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La visite du ministre des AE turc à Beyrouth, un timing sensible

Un peu plus de Médéa AZOURI

Les ami(e)s de mes ami(e)s

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants