Dernières Infos

Lettonie : le nouveau gouvernement demandera mercredi la confiance du parlement

AFP
19/01/2019

Le député européen Krisjanis Karins, chargé de former le prochain gouvernement letton, a annoncé samedi un accord avec ses futurs coalisés pour demander mercredi la confiance du parlement.

Il s'agit d'une troisième tentative de sortir la Lettonie de l'impasse politique en place depuis que des élections générales en octobre ont vu sept partis entrer au parlement de 100 sièges, à l'issue d'un vote qui n'a dégagé aucun véritable vainqueur.

"Je vais rencontrer le président (Raimonds) Vaionis lundi et le vote de confiance est prévu le mercredi, 23 janvier", a déclaré M. Karins aux journalistes.

Selon un projet de déclaration de principe, le nouveau gouvernement devrait garder l'orientation centriste-néolibérale, à l'instar de tous les cabinets précédents depuis 1991, lorsque la Lettonie a recouvré son indépendance.

"Après la réunion des partis politiques samedi, il y a des signes d'optimisme quant au soutien du cabinet par la majorité des groupes parlementaires", a déclaré à la presse Raivis Dzintars, le président de l'Alliance nationale (centre-droit).

Outre son propre parti Nouvelle Unité (centre-droit) et de l'Alliance nationale, M. Karins compte sur le soutien des Nouveaux conservateurs et de la Nouvelle alliance libérale Développement/FOR, ainsi que d'une fraction de députés du KPV LV populiste. Ceci devraient lui assurer 66 voix au Parlement de 100 sièges .

Cependant, Aldis Gobzems du KPV LV, ancien candidat malheureux au poste du Premier ministre, s'est engagé à voter contre ce gouvernement. Trois autres députés l'ont rejoint, laissant planer une incertitude sur le résultat du vote mercredi.

Ancien ministre de l'Economie et député européen depuis 2009, au sein du Groupe du Parti populaire européen (Démocrates-Chrétiens), M. Karins, 54 ans, est né aux États-Unis et possède la double nationalité.

Il représente le parti Nouvelle Unité (centre-droit) qui, avec ses huit députés, est le plus petit groupement représenté au parlement.

Le scrutin d'octobre a été remporté par le parti Harmonie, qui a obtenu 24 sièges, suivi par le KPV LV (populiste) de Gobzems (16 sièges), à égalité avec les Nouveaux Conservateurs de Janis Bordans. Harmonie, considéré comme une formation pro-russe, n'a pas trouvé de partenaires pour former une coalition.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants