Dernières Infos

Washington bannit un dispositif permettant de tirer en rafale

AFP
18/12/2018

Le gouvernement américain a annoncé mardi l'interdiction des "bump stocks", un dispositif qui permet de tirer en rafale, et qui avait été utilisé lors de la fusillade à Las Vegas en octobre 2017.

Le ministère de la Justice a annoncé dans un communiqué un amendement aux règles fédérales sur les armes à feu, qui fait entrer les "bump stocks" dans la catégorie des fusils automatiques illégaux.

Ce dispositif, qui permet de tirer en rafale par une simple pression sur la gâchette, équipait 12 des fusils de Stephen Paddock, l'auteur de la fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis.

Il avait pu tirer à une cadence allant jusqu'à 9 balles par seconde, faisant 58 morts et environ 500 blessés.

Suite à la tuerie dans un lycée de Parkland, en Floride, où un jeune homme a fait 17 morts le 14 février dernier, plus d'un million de personnes avaient manifesté pour réclamer une régulation plus stricte des armes à feu.

Le président Donald Trump avait alors annoncé son intention d'interdire les "bump stocks", tout en refusant de toucher aux fusils d'assaut.

La NRA, puissant lobby des armes à feu en Amérique, ne s'est pas vraiment mobilisée pour la défense de ces dispositifs.

Les personnes possédant des "bump stocks" auront 90 jours à compter de la publication de la nouvelle règle pour les remettre aux autorités ou les détruire.

Les Américains sont très attachés au deuxième amendement de leur Constitution, qui autorise le port d'armes, et un tiers des foyers possède une arme à leur domicile.

Mais une majorité de la population soutient désormais des mesures restrictives, notamment de vérifications des antécédents des acheteurs.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué