Dernières Infos

Iran : un gendre du président démissionne après des accusations de népotisme

AFP
17/12/2018

Un gendre du président Hassan Rohani a démissionné lundi du poste de directeur du Bureau de géologie, deux jours seulement après sa nomination par le gouvernement qui a relancé les critiques contre le népotisme en Iran, a indiqué l'agence officielle Irna.

Âgé d'une trentaine d'années, Kambiz Mehdizadeh a épousé la fille de M. Rohani en août lors d'une cérémonie discrète, d'après des médias iraniens. Il a été nommé samedi à la tête du Bureau iranien de géologie, au sein du ministère de l'Industrie et des Mines. Cette nomination a été abondamment critiquée par les Iraniens sur les réseaux sociaux.

"Je vous remercie de m'avoir jugé digne et de m'avoir invité à travailler à vos côtés au sein du ministère mais je demande à être déchargé de mes obligations pour que je puisse poursuivre mes activités scientifiques et de recherche", a écrit M. Mehdizadeh dans sa lettre de démission, a rapporté Irna.

M. Mehdizadeh est doctorant en ingénierie pétrolière et a déjà occupé des postes de conseiller dans des cabinets gouvernementaux et à la fédération nationale de taekwondo, selon l'agence de presse Tasnim proche des conservateurs iraniens.

Le ministre iranien de l'Industrie et des Mines, Reza Rahmani, avait défendu le choix de cette nomination quelques heures seulement avant que M. Mehdizadeh n'annonce sa démission, affirmant qu'il l'avait "choisi sur la base de ses compétences". "Etre le gendre du président n'a rien à voir" avec cette décision, avait-il argué, selon Irna.

Cette affaire a relancé sur les réseaux sociaux une campagne contre le népotisme lancée en 2017 sous le hashtag #bons_gènes ("#géné_khoub" en persan), en référence aux propos du fils d'un homme politique réformateur, qui avait attribué son succès dans les affaires aux "bons gènes" dont il aurait hérité de ses parents.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants