Dernières Infos

Jérusalem : Israël évoque une décision "erronée" de l'Australie

Reuters
16/12/2018

Israël a fait part de son mécontentement dimanche au lendemain de la reconnaissance par l'Australie de Jérusalem-Ouest comme étant sa capitale, un proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu affirmant que c'était une erreur de nier à Israël le contrôle de la totalité de la ville.

Le Premier ministre lui-même a gardé le silence lors du conseil des ministres alors qu'il profite souvent de la réunion hebdomadaire du gouvernement pour s'exprimer en public sur les questions diplomatiques importantes.

Israël s'est emparé de Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville, lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et l'a ensuite annexée comme étant sa capitale. Cette décision n'a pas été reconnue par la communauté internationale.

Les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est comme capitale de l'État qu'ils espèrent fonder en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza.

Il y a un an, le président des États-Unis, Donald Trump, avait suscité la colère des Palestiniens en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël, mais sans reconnaître la revendication d'Israël sur la partie est de la ville.

Samedi, le Premier ministre australien, Scott Morrison, a déclaré que Canberra reconnaissait officiellement Jérusalem-Ouest comme la capitale d'Israël, tout en réaffirmant le soutien de son pays à une capitale palestinienne à Jérusalem-Est dans le cadre d'un accord de paix de deux États.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a répondu assez mollement, qualifiant la décision australienne de "pas dans la bonne direction". Lors de la réunion du gouvernement dimanche, Benjamin Netanyahu a refusé d'en dire davantage.

"Nous avons publié une déclaration au ministère des Affaires étrangères. Je n'ai rien à ajouter", a-t-il déclaré à la presse au début de la réunion.

Tzachi Hanegbi, ministre israélien de la Coopération régionale et proche de Benjamin Netanyahu au sein de son parti, le Likoud (droite), s'est montré plus ouvertement critique vis-à-vis de l'Australie, tout en la qualifiant d'"amie intime de longue date".

"A notre grand regret, dans cette nouvelle positive, elle a commis une erreur", a déclaré Tzachi Hanegbi à la presse à la sortie du conseil des ministres.

"Il n'y a pas de division entre l'est de la ville et l'ouest de la ville. Jérusalem est un tout, uni. Le contrôle d'Israël sur elle est éternel. Notre souveraineté ne sera pas partagée ni affaiblie. Et nous espérons que l'Australie trouvera bientôt le moyen de corriger l'erreur qu'elle a commise."

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué