X

Dernières Infos

Rap en Russie: le Kremlin doit prendre l'initiative, dit Poutine


Reuters
16/12/2018

Vladimir Poutine a déclaré samedi que le Kremlin devrait jouer un rôle de premier plan dans le rap russe plutôt que de le censurer.

Ces commentaires du président russe font suite à la brève interpellation d'un rappeur populaire, Husky, dont les textes critiquent parfois le gouvernement.

Après l'annulation d'un de ses concerts à Krasnodar, dans le sud de la Russie, Husky, a tenté de se produire sur le toit d'une voiture, ce qui a conduit à son arrestation pour hooliganisme.

Son arrestation et sa condamnation à 12 jours de prison ont provoqué un tollé. Le rappeur a été libéré de façon anticipée grâce à l'intervention de membres de l'administration présidentielle, a annoncé sur Twitter le rédacteur en chef de la chaîne de télévision publique RT (Russia Today).

"S'il est impossible d'arrêter une chose, vous devez la prendre en main", a déclaré Vladimir Poutine lors de la retransmission en direct d'une réunion de son conseil consultatif sur la culture et les arts.

S'adressant au producteur de musique et membre de cette instance, Igor Matvienko, qui a proposé d'édicter des conseils pour les parents, Vladimir Poutine a déclaré: "Vous avez dit que le rap (reposait sur) trois piliers: le sexe, la drogue et les manifestations. Parmi eux, c'est la drogue qui est le plus inquiétant. C'est le chemin qui mène à la décadence d'une nation".

Le chef de l'Etat a également abordé la question des jurons. Il a dit en avoir parlé avec une linguiste.

"Elle m'a dit personnellement que cela faisait partie de notre langue. C'est juste une question de savoir comment vous l'utilisez", a-t-il déclaré.

Igor Matvienko a également suggéré que soient données des directives sur l'utilisation des jurons sur internet et dans les médias, mais Vladimir Poutine a déclaré qu'il s'agissait d'un sujet sensible, ces mots faisant partie de la culture commune.

En comparant les mots aux parties du corps, le président a déclaré sur le ton de la plaisanterie : "Nous avons toutes sortes de parties du corps, et ce n'est pas comme si nous les exposions tout le temps et par tous les temps."

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban invité à Astana : une reconnaissance de la priorité du dossier des réfugiés syriens

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants