Dernières Infos

Nigeria: l'armée lève la suspension des opérations de l'Unicef dans le nord-est

AFP
15/12/2018

L'armée du Nigeria a autorisé vendredi soir l'Unicef à reprendre ses opérations dans le nord-est du pays, suspendues la veille car l'organisation onusienne était soupçonnée d'avoir des membres espions de l'insurrection jihadiste de Boko Haram.

La décision est consécutive à "l'intervention de Nigérians bien intentionnés et préoccupés" par l'arrêt de l'aide dans cette région appauvrie par un conflit meurtrier, a indiqué l'armée dans un communiqué.

Son porte-parole, Onyema Nwachukwu, a indiqué qu'une réunion vendredi matin avait été l'occasion de détailler auprès de l'organisation d'aide à l'enfance ce que les forces armées attendaient d'elle.

L'armée "a vivement conseillé aux représentants de l'organisation de cesser les activités hostiles à la sécurité nationale du Nigeria et propres à saper le combat actuel contre le terrorisme et la rebellion", a-t-il expliqué. "L'état-major a également exhorté les représentants de l'Unicef à s'assurer qu'ils partageaient avec les autorités compétentes les renseignements concernant tout recrutement ou formation de nouveau personnel sur le terrain", a-t-il ajouté.

L'insurrection de Boko Haram a fait plus de 27.000 morts et 1,8 million de déplacés dans le nord-est du Nigeria depuis 2009, provoquant une très grave crise humanitaire dans la région du lac Tchad.

L'armée avait accusé jeudi l'Unicef d'avoir dispensé à Maiduguri (nord-est) mercredi et jeudi des formations à des activités "clandestines" qui "sabotent" le contre-terrorisme nigérian.

"Il y a des renseignements crédibles selon lesquels certains [travailleurs de l'Unicef] se livrent à des pratiques nuisibles (...) en formant et en déployant des espions qui soutiennent les insurgés et leurs sympathisants", accusait le porte-parole de l'armée.

L'ONG Amnesty International avait dénoncé une accusation "absurde", destinée à "intimider les organisations humanitaires internationales", et qui allait priver le Nigeria "de l'aide humanitaire dont ont besoin ceux dont la vie a été dévastée par le conflit avec Boko Haram".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants