Dernières Infos

Cessez-le-feu au Yémen: "La paix est possible", estime Pompeo

AFP
14/12/2018
Les Etats-Unis ont salué l'accord conclu jeudi en Suède entre les belligérants yéménites, estimant que la paix était désormais "possible" au Yémen après quatre années de guerre. "Ces consultations entre le gouvernement de la République du Yémen et les Houthis marquent un premier pas crucial", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. "La paix est possible", a-t-il ajouté dans un communiqué, alors que le conflit a fait environ 10.000 morts et provoqué la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.


Il n'a fait en revanche aucun commentaire sur la résolution adoptée un peu plus tôt par le Sénat américain, contre l'avis de l'administration de Donald Trump, pour qu'elle cesse tout soutien militaire à l'Arabie saoudite, qui intervient aux côtés du gouvernement yéménite contre les rebelles houthis appuyés par l'Iran.

Après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi début octobre, alors que de lourds soupçons pèsent sur le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammad ben Salmane, des voix de plus en plus nombreuses parmi les parlementaires américains ont réclamé la fin de cette aide à Riyad. L'administration a elle-même changé de ton, réclamant la fin des hostilités.

Sous pression du Congrès, Mike Pompeo a appelé jeudi à ce que la fin de ce round de consultations de paix en Suède sous l'égide de l'ONU soit "le début d'un nouveau chapitre pour le Yémen". Il a félicité les belligérants et l'émissaire de l'ONU Martin Griffiths pour les "progrès" réalisés, "bien que de nombreux détails aient été repoussés à d'ultérieures discussions".

"Toutes les parties" doivent "cesser les hostilités en cours", a-t-il insisté, "c'est la meilleure manière de donner à ces consultations et aux prochaines une chance de réussir". "Le travail qui reste à faire ne sera pas facile, mais nous voyons prendre forme ce que beaucoup jugeaient improbable."

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants