Dernières Infos

Syrie : neuf civils tués dans des raids de la coalition anti-EI dans l'Est

AFP
07/12/2018

Neuf civils dont six enfants ont été tués vendredi dans l'est de la Syrie dans des raids de la coalition internationale dirigée par Washington contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Une offensive pour déloger l'EI de son dernier fief syrien à l'est du fleuve Euphrate, dans la province de Deir ez-Zor, a été lancée le 10 septembre par la coalition et par les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes déployés au sol et soutenus par les Etats-Unis.

"Les raids aériens et tirs d'artillerie de la coalition internationale se poursuivent dans des quartiers de Hajine", principale localité de cette poche de l'EI, a indiqué l'OSDH. Les bombardements ont "tué neuf civils dont six enfants, et deux jihadistes", a ajouté l'ONG.

La coalition, qui a toujours nié viser les civils, n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter l'information.
Après avoir piétiné durant plus de deux mois, les FDS ont progressé ces derniers jours à l'intérieur de Hajine.  "Nos forces contrôlent désormais quelques quartiers", a indiqué jeudi à l'AFP un commandant des FDS, Redur Khalil.

"Les pertes subies par les combattants de l'EI sont très importantes", a affirmé vendredi matin à l'AFP le porte-parole de la coalition, Sean Ryan. "Des combattants tentent de fuir vers la frontière pour se rendre en Irak", a-t-il ajouté, indiquant qu'ils en étaient empêchés par les forces irakiennes.

La coalition estime à 2.000 le nombre de jihadistes encore présents dans le réduit syrien.

Selon les FDS, plus de 1.000 civils ont pu fuir ces derniers jours la zone, visée par des bombardements d'une "intensité inédite", d'après l'OSDH qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre.

Depuis le 10 septembre, au moins 317 civils dont 113 enfants ont péri dans le secteur, en plus de 500 combattants des FDS et de 837 jihadistes, selon l'OSDH. La coalition dit avoir tué "involontairement" plus de 1.110 civils en Irak et en Syrie depuis le début de ses opérations antijihadistes dans ces deux pays en 2014.

Le groupe ultra-radical avait conquis en 2014 de larges pans du territoire syrien avant d'en être chassé et de se retirer dans quelques poches dans l'est.

Déclenché en 2011 avec la répression de manifestations pacifiques par le régime de Bachar el-Assad, le conflit en Syrie a fait plus de 360.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué