Dernières Infos

Extradition de France d'un homme d'affaires bulgare accusé d'abus record de bien sociaux

AFP
06/12/2018

L'homme d'affaires bulgare Nikolay Banev et son épouse, arrêtés le 26 octobre à Nice, ont été extradés jeudi par la France vers la Bulgarie où il devront répondre d'abus de bien sociaux à grande échelle et du blanchiment de 590 millions d'euros, a annoncé le parquet bulgare.

M. Banev, 59 ans, et son épouse Evguenia Baneva, 48 ans, faisaient l'objet d'un mandat d'arrêt international pour avoir selon Sofia pillé les avoirs d'entreprises qu'ils avaient rachetées à bas prix lors de privatisations à la fin des années 1990.

En raison de leurs agissements, ces sociétés avaient fait faillite et des milliers de salariés avaient été licenciés. Les sommes détournées avaient été transférées au profit de sociétés aux Seychelles, en Suisse et au Panama, selon l'accusation. "Même tard, nous cherchons à rendre justice", a souligné le procureur général adjoint Ivan Guechev.

Les poursuites ont été initiées grâce à la création il y a cinq ans d'un parquet spécialisé destiné à lutter contre la corruption de haut niveau, a relevé M. Guechev.

La Bulgarie, pays le plus pauvre de l'Union européenne, a été régulièrement critiquée pour la lenteur de ses progrès en matière de lutte contre le crime organisé. Elle espère toutefois sortir l'an prochain du dispositif de surveillance renforcée que lui a imposé l'UE depuis son adhésion en 2007.

Fin octobre, les avocats français du couple s'étaient étonnés de l'arrestation de leurs clients à l'aéroport de Nice, alors même que le couple, qui résidait dans le sud-est de la France, s'apprêtait à prendre l'avion pour la Bulgarie.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué