Dernières Infos

Un Brexit sans accord causerait un effondrement de 25% de la livre, selon la Banque d'Angleterre

AFP
28/11/2018

Un Brexit sans accord causerait un choc énorme pour l'économie britannique avec un effondrement de 25% de la livre, a prévenu mercredi la Banque d'Angleterre (BoE) dans son évaluation des différents scénarios de sortie de l'UE.

La BoE ajoute que dans le cas de ce scénario le plus noir, le produit intérieur brut (PIB) britannique serait amputé de 7,8% à 10,5% d'ici à 2024, par rapport à ce qu'il aurait été sans Brexit. Plus tôt dans la journée, un rapport du gouvernement avait évalué la perte de PIB à 9,3% en 15 ans.

La banque centrale dresse un tableau particulièrement inquiétant en cas de sortie de l'Union européenne sans accord, qui verrait le taux de chômage monter en flèche à 7,5%, tout comme l'inflation à 6,5%, tandis que les prix de l'immobilier plongeraient de 30%.

Même dans le cas du maintien d'une relation étroite avec l'UE, le PIB serait amoindri entre 1,2% et 3,8% d'ici 2024, précise la BoE, qui avait accueilli plutôt favorablement l'accord de Brexit négocié par la Première ministre, Theresa May.

L'institution, qui a par ailleurs publié les résultats des tests de résistance sur le secteur financier, a assuré que les grandes banques britanniques avaient les niveaux de capitaux nécessaires pour faire face à "un choc économique sévère qui serait associé à un Brexit désordonné", c'est-à-dire sans accord.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : divergences minimes dans un grand dialogue de sourds

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants