Dernières Infos

A Tunis, des centaines de journalistes appellent à protéger la liberté d'expression

AFP
17/11/2018

Les 600 participants des premières Assises du journalisme de Tunis, des reporters, éditeurs ou lecteurs, ont appelé à protéger la liberté d'expression et le droit de chacun à une information de qualité, dans un communiqué publié à l'issue de l'événement, samedi.

"Le droit de chaque citoyen à une information de qualité est un droit fondamental, comme celui de boire une eau saine et de respirer un air non pollué", ont-ils affirmé après trois jours d'échanges sur le thème du journalisme "utile au citoyen". Ils ont appelé les Etats à garantir le libre accès aux données publiques, à reconnaître aux journalistes un "statut qui permette d'exercer (leur) métier librement et dignement" et à la mise en place de structures d'autorégulation garantissant l'indépendance des médias.

Soulignant la nécessaire critique des médias, ils ont néanmoins alerté sur les conséquences des "discours de haine contre les journalistes qui se propagent sur les deux rives de la Méditerranée" et réclamé à ce que les meurtres de journalistes ne restent pas impunis, à l'instar de Jamal Khashoggi, chroniqueur et critique du pouvoir saoudien tué dans le consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre.

Les Assises du journalisme de Tunis ont réuni des journalistes, patrons de presse, blogueurs, étudiants et universitaires venus de 30 pays du bassin méditerranéen, d'Afrique et d'Europe francophone. Des débats ouverts au public et des ateliers professionnels ont abordé l'indépendance des médias publics, la désinformation ou encore la sécurité numérique.

Une deuxième édition de ces Assises tunisiennes, organisées à l'initiative de l'association française Journalisme et citoyenneté, est prévue en octobre 2020 à Tunis.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants