Dernières Infos

Yémen: le président soutient la tenue de pourparlers de paix

AFP
15/11/2018

Le président du Yémen s'est déclaré favorable à des négociations proposées par l'ONU pour mettre fin aux combats dans ce pays arabe menacé par la famine, tout en soulignant que la ville de Hodeida (ouest), aux mains des rebelles houthis, devait être "libérée par la paix ou la guerre".

Depuis lundi après-midi, un calme relatif prévaut à Hodeida après 12 jours de bombardements et de combats meurtriers. Mercredi, des commandants des forces progouvernementales ont déclaré avoir reçu l'ordre de cesser leur offensive sur Hodeida, dont le port est vital pour l'aide humanitaire internationale au Yémen.

Les forces progouvernementales yéménites sont soutenues par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, et les rebelles houthis par l'Iran.

Un porte-parole du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a déclaré mercredi soir que le chef de l'Etat, lui-même en exil à Riyad, avait suivi les efforts internationaux pour convoquer un nouveau cycle de "pourparlers de paix sérieux" sous l'égide des Nations unies.

"Il a émis des directives pour soutenir tous les efforts qui garantissent les intérêts du Yémen afin de parvenir à une paix durable" sur la base des résolutions de l'ONU, a déclaré le porte-parole dans un communiqué cité par l'agence officielle Saba.

Mais le président a ajouté que la "bataille du peuple yéménite pour libérer Hodeida est inévitable, que ce soit par la paix ou la guerre", selon le communiqué.

Les commentaires de M. Hadi ont été diffusés quelques heures après l'annonce par le gouvernement des Emirats arabes unis, partenaire clé de la coalition antirebelles, qu'il soutenait la tenue de pourparlers de paix "au plus tôt" en Suède.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué