X

Dernières Infos

Trump justifie l'annulation de son déplacement dans un cimetière américain en France

AFP
13/11/2018

Le président des Etats-Unis Donald Trump a justifié mardi sur Twitter l'annulation controversée de son déplacement dans un cimetière américain du nord de la France samedi, expliquant que ses services de protection n'avaient pas accepté qu'il s'y rende en voiture.

"Quand l'hélicoptère n'a pas pu voler vers le premier cimetière en France à cause d'une visibilité proche de zéro, j'ai suggéré d'y aller en voiture. Le Secret Service (le service de protection de la Maison Blanche, ndlr) a dit NON, trop loin de l'aéroport et Paris à l'arrêt", a écrit M. Trump.

L'annulation samedi de sa visite au cimetière américain de Bois Belleau, à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris, avait suscité interrogations et critiques.

Le président américain, présent dans la capitale française pour le week-end afin de participer aux commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, n'avait ce jour-là rien d'autre à son programme que le dîner au Musée d'Orsay en compagnie, entre autres, d'Emmanuel Macron, de la chancelière allemande Angela Merkel et du président turc Recep Tayyip Erdogan.

"Discours le jour suivant au cimetière américain sous une pluie battante. Peu médiatisé - Fake News!", a tonné le 45e président des Etats-Unis, toujours sur Twitter.

Dimanche, Donald Trump avait rendu hommage aux "courageux Américains qui ont donné leur dernier souffle" en combattant pendant la Première Guerre mondiale, lors d'une courte cérémonie au cimetière américain de Suresnes, près de Paris.

Ce cimetière est le symbole de l'engagement des États-Unis dans ce conflit. Il accueille les sépultures de 1.541 soldats américains tombés au cours de la Première Guerre mondiale et ayant transité par l'Hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine).

Pour expliquer l'annulation de la visite samedi, la Maison Blanche avait mis en avant des contraintes logistiques liées au mauvais temps (M. Trump devait voyager à bord de l'hélicoptère présidentiel Marine One).

Le message du président américain intervient à la suite d'une série de messages assez agressifs sur Twitter à l'encontre de son homologue Emmanuel Macron et de la France. M. Trump a dénoncé une nouvelle fois l'idée du président français de créer une armée européenne, avant de s'en prendre aux pratiques commerciales de son allié sur le vin et de railler la "très faible cote popularité" de M. Macron.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué