X

Dernières Infos

Un nouvel incendie ravage le nord de la Californie

AFP
09/11/2018

Le nord de la Californie était une nouvelle fois la proie des flammes vendredi et des milliers d'habitants autour de la ville de Paradise ont dû évacuer face à l'avancée d'un incendie qui se propageait rapidement.

Paradise, une ville de 26.000 habitants au nord de Sacramento, a été partiellement détruite par l'incendie baptisé "Campfire", qui s'est déclaré jeudi matin. Alimenté par des vents violents, le sinistre s'est propagé dès l'aube à une très grande vitesse, couvrant la ville d'épaisses fumées et de cendres.

Des dizaines de maisons ont été détruites, ainsi qu'un hôpital, une station-service, de nombreux véhicules et plusieurs restaurants. Du Blackbear Diner, il ne restait ainsi plus que l'enseigne "Welcome to Bearadise", a constaté sur place un photographe de l'AFP.

"La partie basse de Paradise est entièrement en flammes en ce moment", a expliqué à la chaîne locale KIEM TV Kevin Winstead, un habitant de la ville de Magalia, à quelques kilomètres. "Il n'y aura plus une maison débout, je suis épouvanté".

Le feu, tardif dans la saison, a d'ores et déjà détruit des dizaines d'habitations dans le comté de Butte, où l'état d'urgence a été décrété. Quelque 15.000 points névralgiques sont menacés, selon le département californien pour les forêts et la protection contre les incendies, Cal Fire.

Aucun décès n'a été confirmé par les autorités.

"Les pompiers font toujours face à un incendie et des conditions météorologiques extrêmes, avec des vents forts", a indiqué Cal Fire.


Une région traumatisée
Jeudi soir, "Campire" avait ravagé plus de 80 kilomètres carrés et des dizaines milliers de personnes de Paradise, Magalia, Concow, Butte Valley et Butte Creek Canyon ont reçu un ordre d'évacuation.
"Ce sinistre est très dangereux, s'il vous plaît, évacuez les lieux si on vous le demande", a tweeté Cal Fire.

Un autre incendie s'est développé dans le sud de la Californie, à quelques kilomètres de l'endroit où un ancien soldat a ouvert le feu, mercredi soir, dans un bar de Thousand Oaks, au nord de Malibu, tuant douze personnes avant de se suicider.

Les secours d'urgence ont ainsi dû faire face aux deux tragédies à quelques heures d'intervalle.

Quelque 75.000 logements sont soumis à des ordres d'évacuation dans la zone alors que 32 km2 sont partis en fumée, selon les pompiers.

La Californie a été frappée depuis la fin de l'année 2017 par de nombreux incendies particulièrement violents, qui ont fait plus d'une dizaine de morts.

En septembre, le "Mendocino Complex" avait été maîtrisé après près de deux mois de lutte. Il avait ravagé près de 190.000 hectares, devenant le plus grand feu de forêt en Californie dans l'histoire récente de cet Etat. Le précédent record datait de décembre 2017, avec l'incendie "Thomas" et ses 114.078 hectares réduits en cendres.

En juillet et août, huit personnes, dont trois pompiers, avaient par ailleurs péri dans l'incendie "Carr", qui avait sévi dans la région de Redding. Il avait détruit 93.000 hectares avant de pouvoir être éteint, après six semaines de lutte.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué