Dernières Infos

Égypte: 450 jihadistes présumés tués en huit mois

AFP
16/10/2018

L'armée égyptienne a annoncé mardi à l'AFP avoir tué 450 jihadistes présumés dans la péninsule du Sinaï (est), dans le cadre d'une opération menée depuis huit mois contre le groupe Etat islamique (EI).

Une vaste campagne "antiterroriste" baptisée "Sinaï 2018" a été lancée le 9 février, après une attaque attribuée par les autorités à l'EI, qui avait fait plus de 300 morts dans une mosquée dans le nord de la péninsule.

Depuis le début de cette campagne, 450 jihadistes présumés ont été abattus "dans le nord et le centre du Sinaï par (l'armée) et la police", a indiqué à l'AFP le porte-parole de l'armée égyptienne, Tamer el-Refaï.

Selon des chiffres publiés par l'armée, une trentaine de soldats ont été tués durant cette même période.

Depuis la destitution par l'armée en 2013 du président islamiste élu Mohamed Morsi, à la faveur de grandes manifestations contre ce dernier, des centaines de policiers, de soldats mais aussi de civils ont été tués dans des attaques jihadistes.

"Toutes les frappes aériennes sont menées par l'armée en dehors des zones résidentielles", a assuré M. Refaï, en réponse à des accusations de groupes de défense des droits de l'Homme.

Des ONG ont dénoncé à plusieurs reprises les conséquences sur la population civile de la campagne menée par l'armée dans le nord et le centre du Sinaï.

L'armée affirme de son côté que la population soutient ses opérations et qu'elle reçoit une assistance humanitaire.

La presse n'est pas autorisée à se rendre librement dans la zone couverte par "Sinaï 2018" mais l'armée a organisé en juillet une rare visite à al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, destinée aux médias étrangers.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué