Dernières Infos

Bahreïn: prison et déchéance de nationalité pour une attaque contre un oléoduc

AFP
15/10/2018

Un tribunal bahreïni de première instance a prononcé lundi des peines de prison contre sept citoyens reconnus coupables d'attentat contre un oléoduc et en a déchu six de leur nationalité, a annoncé l'agence de presse d'Etat BNA.

Cinq accusés ont été condamnés à la perpétuité et deux autres à respectivement dix et cinq ans de prison pour formation d'"un groupe terroriste" ainsi qu'"entraînement et utilisation d'armes et d'explosifs", a ajouté l'agence.

Le 10 novembre 2017, un incendie sur l'oléoduc reliant la raffinerie bahreïnie Bapco à la principale station de pompage du géant pétrolier saoudien Aramco dans la province de Dahran en Arabie saoudite voisine avait provoqué l'arrêt du pipeline.

Les autorités de Bahreïn avaient immédiatement dénoncé un acte "terroriste" et mis en cause l'Iran. Aramco, propriétaire de l'oléoduc, avait lui évoqué un acte de "vandalisme".

En février, Manama a accusé l'Iran d'avoir entraîné et armé au moins deux des personnes impliquées dans l'explosion, ce que Téhéran a réfuté.

Depuis la répression d'un vaste mouvement de contestation de la majorité chiite contre la dynastie sunnite dans la foulée du Printemps arabe de 2011, des dizaines de Bahreïnis chiites et de militants des droits de l'Homme ont été emprisonnés et déchus de leur nationalité.

La monarchie bahreïnie nie toute discrimination envers les chiites et accuse l'Iran d'alimenter des troubles à Bahreïn, ce que Téhéran dément.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué