Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Yémen: 15 civils tués samedi dans une frappe sur la province d'Hodeida

Au moins 15 civils yéménites ont été tués et plus de 20 blessés samedi dans une attaque contre des minibus dans la province de Hodeida, dans l'ouest du pays en guerre, a indiqué dimanche l'ONU.
L'ONU n'a pas précisé la nature de l'attaque, mais les rebelles houthis, par le biais de leur chaîne de télévision Al-Massirah, ont accusé la coalition militaire dirigée par Ryad d'avoir tué ces civils dans un raid aérien.
Sollicitée par l'AFP, cette coalition n'a pas réagi dans l'immédiat. Elle intervient au Yémen depuis mars 2015 pour aider le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi à stopper la progression des houthis, qui s'étaient emparés de vastes régions du pays dont la capitale Sanaa.
"C'est un incident terrifiant", a affirmé la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Yémen, Lise Grande.
"Les agences des Nations unies travaillant au Yémen condamnent sans équivoque l'attaque contre des civils et adressent leurs condoléances aux familles des victimes", a-t-elle ajouté dans un communiqué.
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a lui aussi condamné cette attaque, et s'est dit "horrifié" par des informations sur des "raids de la coalition contre des civils voyageant en bus à Hodeida".
Dans un communiqué, l'ONG a dit noter "avec colère" des attaques répétées contre des civils, dont des femmes et des enfants, "par des belligérants se disant soucieux du bien-être du peuple yéménite".
La coalition, dont l'aviation est un atout crucial dans le conflit, a réussi à déloger les rebelles de plusieurs régions du sud du pays mais ces derniers contrôlent toujours Sanaa et d'autres pans du territoire. Plusieurs sessions de négociations entre belligérants n'ont pas abouti.
Le 18 septembre, après la non tenue de pourparlers annoncés par l'ONU à Genève, la coalition a annoncé la reprise d'une offensive --suspendue en juin-- pour reprendre aux rebelles Hodeida, chef-lieu de la province du même nom et principal point d'entrée des importations et de l'aide internationale.
La coalition a été accusée à plusieurs reprises de bavures ayant coûté la vie à des centaines de civils. Elle a admis sa responsabilité dans certains raids ayant tué des civils mais accuse les houthis de se mêler aux civils ou de les utiliser comme boucliers humains.
Depuis mars 2015, le conflit au Yémen a fait plus de 10.000 morts et provoqué "la pire crise humanitaire au monde", selon l'ONU.


Au moins 15 civils yéménites ont été tués et plus de 20 blessés samedi dans une attaque contre des minibus dans la province de Hodeida, dans l'ouest du pays en guerre, a indiqué dimanche l'ONU.L'ONU n'a pas précisé la nature de l'attaque, mais les rebelles houthis, par le biais de leur chaîne de télévision Al-Massirah, ont accusé la coalition militaire dirigée par Ryad d'avoir tué...